DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR L’ÉTHIOPIE ET L’ÉRYTHRÉE

7 novembre 2005
SC/8547-AFR/1280

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR L’ÉTHIOPIE ET L’ÉRYTHRÉE

07/11/2005
Conseil de sécurité
SC/8547 AFR/1280
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR L’ÉTHIOPIE ET L’ÉRYTHRÉE

On trouvera ci-après la déclaration à la presse faite le 3 novembre sur l’Éthiopie et l’Érythrée, par le Président du Conseil de sécurité, Andrey I. Denisov (Fédération de Russie):

Le Secrétaire général a informé les membres du Conseil de sécurité de la situation en Éthiopie et en Érythrée au cours de consultations informelles tenues le 3 novembre.

Les membres du Conseil de sécurité restent profondément préoccupés par les restrictions inacceptables imposées à la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE), qui doivent être levées, et par le fait que l’exécution de la décision de la Commission du tracé de la frontière entre l’Érythrée et l’Éthiopie est toujours dans l’impasse.

Les membres du Conseil de sécurité sont aussi profondément préoccupés par les informations reçues de la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée, selon lesquelles l’Éthiopie et l’Érythrée concentreraient des troupes de part et d’autre de la zone de sécurité temporaire.

Les membres du Conseil de sécurité demandent instamment aux deux parties de faire preuve de la plus grande retenue, de s’abstenir de toute menace de recours à la force l’une contre l’autre et de ne prendre aucune mesure qui risque de faire monter la tension entre les deux pays.

Les membres du Conseil de sécurité réaffirment l’intégrité de la zone de sécurité temporaire prévue dans l’Accord de cessation des hostilités du 18 juin 2000.

Les membres du Conseil de sécurité expriment leur profonde gratitude aux pays fournisseurs de contingents pour leur contribution et leur dévouement à la tâche de la MINUEE. Bien que la sécurité du personnel de maintien de la paix reste une considération primordiale, les membres du Conseil de sécurité ont instamment demandé aux pays fournisseurs de contingents de continuer à apporter leur appui à la MINUEE en cette période difficile.

Les membres du Conseil de sécurité ont approuvé la mission de l’Ambassadeur Oshima, qui doit se rendre prochainement auprès de la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée en sa qualité de Président du Groupe de travail sur les opérations de maintien de la paix du Conseil de sécurité et attendent avec intérêt le rapport qu’il soumettra à son retour sur ses constatations.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.