DÉCLARATION À LA PRESSE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUINÉE-BISSAU

22 septembre 2005
SC/8507-AFR/1254

DÉCLARATION À LA PRESSE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUINÉE-BISSAU

22/09/2005
Conseil de sécurité
SC/8507 AFR/1254
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUINÉE-BISSAU

Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, Bayani Mercado (Philippines), sur la Guinée-Bissau:

Aujourd’hui 22 septembre, les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé du Représentant du Secrétaire général pour la Guinée-Bissau, Jão Bernardo Honwana, sur l’évolution récente de la situation dans le pays, particulièrement depuis le mois d’août, où les résultats de l’élection présidentielle ont été annoncés, ainsi que sur certains éléments de la situation économique et sociale dans le pays.

Les membres du Conseil ont félicité toutes les parties concernées en Guinée-Bissau, notamment le Président de transition, M. Henrique Pereira Rosa, et les partenaires étrangers, de ce qu’ils ont fait pour que la période de transition se termine dans le calme –le 1er octobre, officiellement, lorsque le nouveau Président de la République, Jão Bernardo « Nino » Vieira, sera installé dans ses fonctions. Sans méconnaître l’importance qu’il convient d’attacher au principe de la séparation des pouvoirs, il a aussi souhaité voir s’instaurer entre les différents organes de l’État un climat de concertation et de cohabitation constructive.

Les membres du Conseil ont souligné que la Guinée-Bissau était sur le point d’entrer dans une phase difficile, celle qui suit les élections, et qu’il lui faudrait encore bénéficier d’une assistance internationale pour s’attaquer aux nombreux problèmes politiques et économiques à court et à long terme qui l’attendent. Ils ont constaté l’importance que revêt la stabilité politique et institutionnelle du pays pour le maintien de l’appui de la communauté internationale et lancé de nouveau à celle-ci un appel pressant pour qu’elle continue de s’intéresser activement au pays et qu’elle lui fournisse une aide au développement en vue de consolider la paix et la stabilité et de favoriser le développement.

Les membres du Conseil ont souligné combien il était nécessaire que la communauté internationale participe activement à la prochaine Table ronde, prévue en novembre 2005.

Les membres du Conseil ont examiné les recommandations du Secrétaire général concernant l’actualisation du mandat du Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau et la redéfinition du rôle qu’il doit jouer au-delà de la période de transition, et ils ont réaffirmé que leur soutien demeurait acquis au Bureau alors qu’il s’emploie à harmoniser les objectifs des Nations Unies dans le domaine de la paix et de la sécurité et dans celui du développement, ainsi que les partenariats internationaux offerts par les interlocuteurs de la Guinée-Bissau dans le domaine du développement.

New York, le 22 septembre 2005.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.