DÉCLARATION À LA PRESSE PAR LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LES CONSULTATIONS SUR L’IRAQ

1 juin 2005
SC/8403-IK/495

DÉCLARATION À LA PRESSE PAR LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LES CONSULTATIONS SUR L’IRAQ

01/06/2005
Communiqué de presseSC/8403 IK/495

DÉCLARATION À LA PRESSE PAR LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LES CONSULTATIONS SUR L’IRAQ

Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite, le 31 mai, par la Présidente du Conseil de sécurité, Ellen Margrethe Løj (Danemark), concernant les consultations du Conseil de sécurité sur l’Iraq:

En application de la résolution 1546 (2004) du Conseil de sécurité des Nations Unies, les membres du Conseil ont examiné le mandat de la force multinationale en Iraq, ainsi que les dispositions relatives au Fonds de développement pour l’Iraq et au Conseil international consultatif et de contrôle.

Les membres du Conseil ont entendu la déclaration du Ministre iraquien des affaires étrangères, Zebari, et l’exposé sur les activités de la force multinationale présenté par l’Ambassadrice Patterson (États-Unis).

Les membres du Conseil ont pris note de la lettre du Ministre iraquien des affaires étrangères en date du 24 mai 2005 (S/2005/337), dans laquelle il a demandé une prorogation du mandat de la force multinationale « jusqu’à ce que le processus politique … se termine », conformément à la résolution 1546 (2004).

Les membres du Conseil ont également pris note de la lettre du Ministre iraquien des affaires étrangères en date du 26 mai 2005, dans laquelle il a prié le Conseil de prévoir le maintien des dispositions prises concernant le Fonds de développement pour l’Iraq et le Conseil international consultatif et de contrôle.

Les membres du Conseil ont décidé que le mandat de la force multinationale en Iraq serait prorogé conformément à la résolution 1546 (2004) et à la demande du Gouvernement iraquien nouvellement élu.  Ils se sont félicités des progrès accomplis en matière de recrutement, de formation et d’équipement des forces de sécurité iraquiennes et ont exprimé l’espoir que celles-ci joueraient un rôle de plus en plus grand dans la sécurité nationale de l’Iraq et finiront par en assumer la responsabilité.

Les membres du Conseil ont également décidé que les dispositions prises concernant le Fonds de développement pour l’Iraq et le Conseil international consultatif et de contrôle seraient maintenues, comme le prévoit la résolution 1546 (2004).

Les membres du Conseil ont exprimé l’espoir que les progrès de la transition politique de l’Iraq se poursuivraient, compte tenu de la résolution 1546 (2004).  Ils ont réaffirmé leur soutien à l’indépendance, à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Iraq ainsi qu’à un Iraq fédéral, démocratique, pluraliste et unifié, où les droits de l’homme seraient pleinement respectés.  Ils se sont félicités des efforts menés par le Gouvernement iraquien pour faire respecter pleinement les droits de l’homme par toutes les autorités iraquiennes et l’ont encouragé à persévérer dans ces efforts. 

Le Conseil a déploré les actes de violence commis contre des civils innocents et contre les autorités iraquiennes et a de nouveau prié instamment les États Membres d’aider à assurer la sécurité des frontières iraquiennes et d’empêcher le passage de terroristes qui vont en Iraq ou qui viennent d’Iraq, ainsi que la circulation des armes et le financement de terroristes, compte tenu de leurs obligations prévues par la résolution 1546 (2004).

Les membres du Conseil ont souligné que le processus constitutionnel iraquien devait associer toutes les parties, privilégier la participation et être transparent.  Ils ont encouragé l’Assemblée nationale de transition et les autres institutions compétentes à multiplier les contacts avec toutes les composantes de la société civile iraquienne, afin de favoriser la tenue d’un dialogue politique authentique et la réconciliation nationale et d’assurer à tous les Iraquiens la possibilité de s’exprimer dans le cadre de l’élaboration de la constitution.

Les membres du Conseil se sont félicités de l’appui apporté par la communauté internationale à l’Iraq et ont insisté sur l’importance du soutien que représente l’aide de tous les États et organismes internationaux compétents pour la transition politique, le dialogue et la réconciliation nationaux, la reconstruction économique et la stabilité de l’Iraq, compte tenu de la résolution 1546 (2004).

Les membres du Conseil se sont déclarés favorables à l’initiative de l’Union européenne et des États-Unis qui, à la demande du nouveau Gouvernement iraquien, accueilleront une conférence internationale qui permettra à l’Iraq d’appeler l’attention de la communauté internationale sur ses priorités, ses vues à long terme et ses stratégies pour la période de transition, et ont pris note avec satisfaction des rôles de direction assumés par l’Iraq et l’ONU dans la préparation de cette conférence.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.