DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE SOUDAN

11 janvier 2005
SC/8286-AFR/1093

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE SOUDAN

11/01/2005
Communiqué de presse
SC/8286
AFR/1093


DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE SOUDAN


Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite, le 10 janvier 2005, par le Président du Conseil de sécurité, César Mayoral (Argentine) sur le Soudan:


Les membres du Conseil de sécurité se félicitent de la signature, le 9 janvier à Nairobi, d’un accord de paix global au Soudan, dans le cadre du processus de paix Nord-Sud au Soudan.  La persévérance des principaux négociateurs, le Vice-Président soudanais Osman Taha et le Président du Mouvement populaire de libération du Soudan John Garang, incarne l’espoir d’un avenir meilleur pour le Soudan.


En application des résolutions 1547 (2004) et 1574 (2004), les membres du Conseil de sécurité examineront dans les meilleurs délais les moyens que l’Organisation des Nations Unies mettra en œuvre pour soutenir l’application de cet accord, notamment le déploiement d’une opération à l’appui de la paix, et, une fois que l’accord aura commencé à être appliqué, demanderont à la communauté internationale d’en faciliter la mise en œuvre et d’apporter une aide à la reconstruction et au relèvement.


Les membres du Conseil prennent note avec reconnaissance de l’appui indéfectible de la communauté internationale, qui a contribué de manière déterminante au succès du processus de paix Nord-Sud au Soudan.  Le Conseil de sécurité salue en particulier l’Autorité intergouvernementale pour le développement pour sa contribution remarquable et exprime sa gratitude aux membres de la troïka pour les efforts qu’ils ont déployés.


Les membres du Conseil expriment l’espoir et la conviction que la signature de cet accord marquera un tournant dans l’histoire du Soudan, se réjouissent de son application et invitent le nouveau Gouvernement d’unité nationale à s’employer sans tarder à consolider la paix dans l’ensemble du pays.


Les membres du Conseil estiment que le nouveau Gouvernement d’unité nationale doit également s’engager à ne ménager aucun effort pour mettre définitivement fin à la violence au Darfour, afin que l’accord de paix global profite à l’ensemble du territoire du Soudan.


À cet égard, les membres du Conseil réaffirment leur détermination à surveiller la situation au Darfour et, rappelant les précédentes résolutions du Conseil, appellent l’attention sur l’obligation faite à toutes les parties de respecter le cessez-le-feu signé le 8 avril 2004 à N’djamena et de s’employer à parvenir à un règlement pacifique.  Les membres du Conseil se félicitent de l’engagement actif de l’Union africaine et réaffirment que la communauté internationale doit continuer d’appuyer l’Union africaine.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.