MESSAGE DU PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES, JEAN PING, À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION RACIALE

18 mars 2005
GA/SM/350-OBV/471-RD/989

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES, JEAN PING, À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION RACIALE

18/03/2005
Communiqué de presseGA/SM/350 OBV/471 RD/989

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES, JEAN PING, À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION RACIALE

On trouvera ci-après le message du Président de la 59e session de l’Assemblée générale, Jean Ping (Gabon), à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, le 21 mars:

La communauté internationale célèbre aujourd’hui la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale en mémoire à la tragédie du 21 mars 1960 à Sharpville, en Afrique du Sud, où la police a ouvert le feu sur des manifestants contre une loi d’Apartheid, tuant 69 personnes.

C’est un moment particulier dans l’engagement de la communauté internationale pour la préservation et le respect de la dignité et l’égalité humaines conformément aux principes énoncés par la Charte des Nations Unies.

Depuis trois décennies, l’Assemblée générale a intensifié les efforts de sensibilisation et de lutte contre le racisme et la discrimination dans le cadre d’un vaste programme d’action aux niveaux national, régional et international.

La montée des incidents de racisme, de xénophobie et d’intolérance qui y est associée nous appelle à plus de vigilance et exigent une plus grande mobilisation pour combattre de toutes nos forces, ces maux qui sont à la base de nombreux conflits dans le monde et constituent en outre, un facteur essentiel d’exclusion sociale et de pauvreté.

Aussi, voudrais-je saisir la présente occasion pour inviter solennellement, les États, les organisations internationales et régionales ainsi que les organisations non gouvernementales, à redoubler leurs efforts en vue de lutter avec encore plus de détermination contre la discrimination raciale.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.