L’ECOSOC PRIE LE PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DES DROITS DE L’HOMME DE TENIR DES CONSULTATIONS SUR LES RÉFORMES PROPOSÉES PAR LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

9 juin 2005
ECOSOC/6153

L’ECOSOC PRIE LE PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DES DROITS DE L’HOMME DE TENIR DES CONSULTATIONS SUR LES RÉFORMES PROPOSÉES PAR LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

09/06/2005
Communiqué de presse
ECOSOC/6153


Conseil économique et social

Reprise de la session d’organisation de 2005

9e séance – matin


L’ECOSOC PRIE LE PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DES DROITS DE L’HOMME DE TENIR DES CONSULTATIONS SUR LES RÉFORMES PROPOSÉES PAR LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL


Il élit la Suède au Conseil d’ONUSIDA et décide d’examiner à sa session de fond 2005 la demande de statut d’observateur de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA)


Le Conseil économique et social (ECOSOC) a décidé ce matin* de prier le Président de la Commission des droits de l’homme d’organiser des consultations officieuses à composition non limitée d’une durée maximale de deux jours, pour réfléchir sur les recommandations relatives aux droits de l’homme figurant dans le rapport du Secrétaire général, en vue de contribuer aux délibérations intergouvernementales qui auront lieu à l’Assemblée sur la réforme proposée de l’Organisation des Nations Unies (ONU).  Par ce texte, le Président de la Commission des droits de l’homme est prié d’établir, le 15 juin 2005 au plus tard, un résumé des consultations officieuses, qui sera transmis au Président de l’Assemblée générale par l’intermédiaire du Président de l’ECOSOC.


Intervenant avant l’adoption, le représentant du Cuba a regretté que cette décision n’ait pas été l’occasion d’une réflexion et de débats plus conséquents.  Il a insisté que toute réforme dans le domaine des droits de l’homme puisse effectivement compter sur l’appui de l’organe des Nations Unies directement impliqué. 


De son côté, la représentante des États-Unis a souligné que sa délégation appréciait les efforts entrepris par le Président de l’ECOSOC sur la question.  Elle a souhaité que les coûts de 57 300 dollars en services de conférences et autres services de ces deux jours de consultations soient intégralement absorbés par le budget ordinaire.


Le Conseil économique et social a décidé d’inscrire à l’ordre du jour de sa session de fond 2005**, l’examen de la demande d’octroi du statut d’observateur auprès du Conseil économique et social présentée par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui avait été créée en vertu d’un traité le 10 janvier 1994 à Dakar par les chefs d’État et de gouvernement des sept pays de l’Afrique de l’Ouest ayant en partage l’usage d’une monnaie commune, le franc CFA.


Enfin, l’ECOSOC a élu la Suède pour siéger au Conseil de coordination du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) pour un mandat prenant effet aujourd’hui et expirant le 31 décembre 2006.  La candidature de la Suède a été proposée par le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, en remplacement de la Suisse.


Par ailleurs, il a décidé de reporter l’examen d’un projet de décision relatif au programme de travail pluriannuel pour le programme de coordination de l’ECOSOC.


La prochaine réunion de l’ECOSOC sera annoncée dans le Journal.


*    projet de décision E/2005/L.11/Rev.1

**   document E/2005/64


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.