LE CONSEIL SE DÉCLARE PRÉOCCUPÉ PAR L’EFFET DÉSTABILISATEUR DES ASSASSINATS POLITIQUES AU LIBAN ET DEMANDE AUX PARTIES D’ASSURER LE SUCCÈS DES ÉLECTIONS ET DE LA FORMATION DU GOUVERNEMENT

7 juin 2005
CS/8407

LE CONSEIL SE DÉCLARE PRÉOCCUPÉ PAR L’EFFET DÉSTABILISATEUR DES ASSASSINATS POLITIQUES AU LIBAN ET DEMANDE AUX PARTIES D’ASSURER LE SUCCÈS DES ÉLECTIONS ET DE LA FORMATION DU GOUVERNEMENT

07/06/2005
Communiqué de presse
CS/8407


Conseil de sécurité

5197e séance – après-midi


LE CONSEIL SE DÉCLARE PRÉOCCUPÉ PAR L’EFFET DÉSTABILISATEUR DES ASSASSINATS POLITIQUES AU LIBAN ET DEMANDE AUX PARTIES D’ASSURER LE SUCCÈS DES ÉLECTIONS ET DE LA FORMATION DU GOUVERNEMENT


Il se félicite que le Gouvernement libanais soit résolu à traduire en justice

les auteurs, organisateurs et commanditaires de l’assassinat du journaliste Samir Kassir


À l’issue de consultations officieuses sur la situation au Moyen-Orient, le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, Jean-Marc de La Sablière (France), a fait, au nom des membres du Conseil, la déclaration suivante:


Le Conseil de sécurité condamne dans les termes les plus vigoureux l’attentat terroriste à la bombe commis le 2 juin à Beyrouth (Liban), qui a tué un journaliste libanais symbole d’indépendance politique et de liberté, Samir Kassir, et exprime ses condoléances et sa sympathie la plus vive à la famille de la victime et au peuple libanais.


Le Conseil de sécurité se félicite que le Gouvernement libanais soit déterminé et résolu à traduire en justice les auteurs, organisateurs et commanditaires de cet assassinat dont il considère qu’il constitue, comme d’autres avant lui, une atteinte dangereuse à la sécurité, à la stabilité, à la souveraineté, à l’indépendance politique du Liban et aux efforts visant à préserver la concorde nationale.


Le Conseil de sécurité se déclare préoccupé par l’effet déstabilisateur des assassinats politiques et autres actes terroristes commis au Liban, et avertit qu’il ne faut pas laisser les commanditaires des actes commis récemment contre des dirigeants politiques et des personnalités de la société civile compromettre la tenue d’élections législatives transparentes, libres et démocratiques.


Le Conseil de sécurité demande instamment à toutes les parties de faire preuve de retenue et de responsabilité en vue d’assurer le succès du processus électoral et de la formation du gouvernement dans le pays.


Le Conseil de sécurité réaffirme sa résolution 1559 et demande à nouveau que la souveraineté, l’intégrité territoriale, l’unité et l’indépendance politique du Liban soient strictement respectées.  Le Conseil de sécurité prie instamment tous les États de coopérer pleinement à la lutte contre le terrorisme conformément à ses résolutions 1373 (2001) et 1566 (2004).


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.