L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ÉLIT LE CONGO, LE GHANA, LE QATAR, LE PÉROU ET LA SLOVAQUIE POUR SIÉGER AU CONSEIL DE SÉCURITÉ À PARTIR DU 1ER JANVIER 2006

10 octobre 2005
AG/10401

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ÉLIT LE CONGO, LE GHANA, LE QATAR, LE PÉROU ET LA SLOVAQUIE POUR SIÉGER AU CONSEIL DE SÉCURITÉ À PARTIR DU 1ER JANVIER 2006

10/10/2005
Assemblée générale
AG/10401
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale

29e séance plénière - matin

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ÉLIT LE CONGO, LE GHANA, LE QATAR, LE PÉROU ET LA SLOVAQUIE POUR SIÉGER AU CONSEIL DE SÉCURITÉ À PARTIR DU 1ER JANVIER 2006

Le Congo, le Ghana, le Pérou, le Qatar et la Slovaquie ont été élus ce matin par l’Assemblée générale comme membres non permanents du Conseil de sécurité, pour un mandat de deux ans, à compter du 1er janvier 2006.

Ces cinq États Membres*, qui ont été désignés à la majorité des deux tiers au premier tour de scrutin, remplaceront l’Algérie, le Bénin, le Brésil, les Philippines et la Roumanie, dont le mandat expirera le 31 décembre 2005.

Le Congo, le Ghana et le Qatar ont été élus pour les États d’Afrique et d’Asie, la Slovaquie pour les États d’Europe orientale, le Pérou pour les États d’Amérique latine et des Caraïbes.

Chaque année, l’Assemblée générale élit cinq nouveaux membres non permanents pour remplacer les cinq membres sortants qui ne sont pas immédiatement rééligibles.  Outre les cinq membres permanents -la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Fédération de Russie-, le Conseil de sécurité sera donc composé, à partir du 1er janvier 2006, de l’Argentine, du Congo, du Danemark, du Ghana, de la Grèce, du Japon, du Pérou, du Qatar, de la Slovaquie et de la République-Unie de Tanzanie.

Jan Eliasson, Président de l’Assemblée générale, avait auparavant ouvert la séance de ce matin en exprimant la solidarité de l’ensemble des États Membres avec les peuples du Pakistan, de l’Inde et de l’Afghanistan tragiquement affectés par le séisme dévastateur du week-end du 8 octobre.  Tout en insistant sur la nécessité d’une action internationale coordonnée, le Président a également eu des mots de sympathie et de solidarité de l’Assemblée générale à l’égard du peuple du Guatemala, victime lui aussi, durant ce même week-end, de glissements de terrains aux conséquences tragiques.  

Le représentant du Pakistan a remercié à son tour M. Eliasson, les représentants des autres États Membres et l’ONU pour leur offre d’assistance internationale et a souligné que l’ampleur du tremblement de terre continuait de s’étendre.  Le représentant du Guatemala a également adressé ses remerciements à la communauté internationale, en particulier aux États voisins de l’Amérique latine, pour l’aide fournie à son pays à la suite de la catastrophe.

La prochaine réunion plénière de l’Assemblée générale aura lieu cet après-midi à 15 heures.  Elle portera sur le rapport du Tribunal pénal international chargé de juger les personnes accusées d’actes de génocide ou d’autres violations graves du droit international humanitaire commis sur le territoire du Rwanda et les citoyens rwandais accusés de tels actes ou violations commis sur le territoire d’États voisins entre le 1er janvier et le 31 décembre 1994, ainsi que sur le rapport du Tribunal international chargé de juger les personnes accusées de violations graves du droit international humanitaire commises sur le territoire de l’ex-Yougoslavie depuis 1991.

* Sur 191 bulletins valides, les candidats élus ont obtenu le nombre de votes suivants:

Congo:      188

Ghana:      184

Qatar:      186

Slovaquie:  185

Pérou:      144

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.