JOURNÉE POUR LA FONCTION PUBLIQUE: KOFI ANNAN DEMANDE À TOUS LES PAYS DE METTRE EN PLACE DES RÉGIMES DE RÉMUNÉRATION QUI ATTIRENT DES FONCTIONNAIRES COMPÉTENTS

SG/SM/9382-OBV/430
23 juin 2004

JOURNÉE POUR LA FONCTION PUBLIQUE: KOFI ANNAN DEMANDE À TOUS LES PAYS DE METTRE EN PLACE DES RÉGIMES DE RÉMUNÉRATION QUI ATTIRENT DES FONCTIONNAIRES COMPÉTENTS

23/06/2004
Communiqué de presse
SG/SM/9382
OBV/430


JOURNÉE POUR LA FONCTION PUBLIQUE: KOFI ANNAN DEMANDE À TOUS LES PAYS DE METTRE EN PLACE DES RÉGIMES DE RÉMUNÉRATION QUI ATTIRENT DES FONCTIONNAIRES COMPÉTENTS


On trouvera ci-après le message du Secrétaire général, Kofi Annan, prononcé en son nom par Patricio Civili, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, à l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la fonction publique, le 23 juin:


La Journée des Nations Unies pour la fonction publique souligne l’importance et la valeur morale du service public et met en relief la contribution que les fonctionnaires, partout dans le monde, peuvent apporter au développement, à la démocratie et à la paix. Cette journée, célébrée sur décision de l’Assemblée générale, est aussi une façon de saluer le travail des fonctionnaires et d’encourager les jeunes à entrer dans la fonction publique.


Une fonction publique solide et efficace est indispensable à l’aboutissement des efforts que déploient les pays du monde afin d’atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement. Les structures et les institutions publiques sont également essentielles à la promotion d’une gouvernance démocratique, qui réponde aux principes de la transparence, de la responsabilité et de la primauté des besoins du public. Nous avons tous rencontré des exemples de mauvaise gouvernance et d’administrations corrompues, et nous savons qu’en plus de faire obstacle au développement, elles absorbent de précieuses ressources et affaiblissent la fibre morale de la société.


Nous devons donc faire tout ce que nous pouvons pour aider tous les pays à développer et à renforcer leurs capacités d’administration publique. Des efforts tous particuliers doivent être faits pour épauler les pays en développement, les pays en transition et les pays d’Afrique, qui font face aux problèmes les plus graves, des conflits meurtriers aux pandémies. C’est précisément pour cette raison que nous avons fait coïncider la Journée des Nations Unies pour la fonction publique avec la Journée africaine de la fonction publique.


Aujourd’hui, rendons aussi hommage à tous les fonctionnaires, dont les meilleurs servent le public de façon remarquable, parfois dans des conditions extrêmement difficiles et au prix d’efforts énormes. Malgré l’importance de leur travail, dans beaucoup de pays, les fonctionnaires ont du mal à nouer les deux bouts avec le traitement qu’ils perçoivent. Je demande à tous les pays de réexaminer les conditions d’emploi de leurs fonctionnaires et de mettre en place des régimes de rémunération et d’incitation qui récompensent les fonctionnaires honnêtes et zélés et, surtout, qui soient propres à attirer une nouvelle génération de fonctionnaires compétents.


Les institutions du secteur public doivent devenir des organisations en apprentissage actif. Cela veut dire qu’elles doivent exploiter le potentiel de l’informatique et de la télématique. Et cela veut dire qu’elles doivent nouer des liens avec de nouveaux partenaires tels que le secteur privé et les organisations de la société civile. J’invite les fonctionnaires du monde entier à réaffirmer leur attachement aux valeurs sans lesquelles rien de cela ne sera possible.


Cette journée est aussi celle de la remise du deuxième prix Champion du service public. C’est un signe très encourageant pour l’avenir de la fonction publique que tant de personnes venues de tant de pays aient manifesté leur intérêt pour ce prix, décerné à des fonctionnaires qui ont à leur actif des réalisations hors du commun. Je félicite les lauréats et les remercie de ce qu’ils ont fait pour leur pays et la collectivité à laquelle ils appartiennent. J’espère que les pratiques optimales qu’ils ont mises en place et les enseignements qu’ils ont donnés seront largement diffusés.


Saisissons cette occasion pour saluer le rôle crucial que jouent les administrations publiques partout dans le monde, et faisons en sorte qu’elles puissent participer, dans toute la mesure de leurs moyens, aux efforts collectifs d’édification d’un monde plus sûr, plus équitable et plus pacifique. Dans cet esprit, je vous souhaite une très bonne Journée des Nations Unies pour la fonction publique.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel.