DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE SOUDAN

4 novembre 2004
SC/8238

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE SOUDAN

04/11/2004
Communiqué de presseSC/8238

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE SOUDAN

Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, M. John Danforth (États-Unis), sur la situation au Soudan:

Les membres du Conseil de sécurité se déclarent vivement préoccupés par les conclusions du rapport du Secrétaire général sur la situation au Soudan (S/2004/881) et par la dégradation des conditions de sécurité et de la situation humanitaire dans ce pays, confirmée par le Représentant spécial du Secrétaire général, Jan Pronk, dans son exposé d’aujourd’hui.

Les membres du Conseil de sécurité expriment comme le Secrétaire général l’inquiétude que leur inspirent les réinstallations forcées à Otash, Old Sharief et New Sharief auxquelles a procédé le Gouvernement soudanais. Ces opérations sont contraires aux résolutions 1556 (2004) et 1564 (2004) du Conseil de sécurité. Les membres de celui-ci en appellent de nouveau au Gouvernement soudanais pour qu’il mette un terme à toute réinstallation forcée de civils, renvoie les déplacés du 2 novembre dans leurs foyers, d’où ils ont été chassés, et permette aux agents humanitaires d’accéder immédiatement à tous les camps de déplacés.

Les membres du Conseil de sécurité condamnent également les violations des normes internationales des droits de l’homme et du droit humanitaire international qui se poursuivent sous forme d’attaques de civils, de violences sexuelles et de prises d’otages, violations commises au Darfour par toutes les parties, à savoir le Gouvernement soudanais, les groupes rebelles et les milices janjaouid.

Les membres du Conseil de sécurité expriment à nouveau leur soutien à l’Union africaine qui assume le rôle de chef de file dans la crise du Darfour, se félicitent qu’elle ait décidé de renforcer sa mission au Darfour et invite instamment toutes les parties au conflit à collaborer sans réserve avec elle à l’instauration d’un climat de sécurité et de stabilité.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.