DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

11 février 2004
SC/8000-AFR/833

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

11/02/2004
Communiqué de presseSC/8000 AFR/833

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE

SUR LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Vous trouverez ci-dessous la déclaration à la presse sur la République démocratique du Congo faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, M. Wang Guangya (Chine):

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu ce matin un exposé du Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo. Ils ont été encouragés par les évolutions positives intervenues récemment dans le processus de paix et de réconciliation nationale. Ils ont réaffirmé leur plein appui au Gouvernement d’unité nationale et de transition et aux efforts de la MONUC.

Les membres du Conseil partagent les préoccupations exprimées par le Comité international d’accompagnement de la transition par rapport à l’ampleur du travail à accomplir dans la perspective des élections nationales prévues pour 2005. Ils ont souligné la nécessité de mettre en oeuvre le désarmement, la démobilisation et la réinsertion des combattants congolais, l’importance de désigner un coordonnateur national chargé d’harmoniser l’action du Gouvernement d’unité nationale et de transition, et l’urgence qui s’attache à ce que certaines lois importantes soient adoptées. Ils ont aussi souligné l’importance qu’ils attachent à l’extension de l’autorité de l’État, à la réforme du secteur de la sécurité, à la consolidation de l’état de droit, à la reconstruction économique et à l’élimination de l’exploitation illégale des richesses naturelles ainsi que de l’impunité.

Les membres du Conseil ont appelé la communauté internationale à aider le Gouvernement d’unité nationale et de transition dans ses efforts. Ils ont pris note à cet égard des progrès accomplis et des mesures qu’il a été convenu de prendre lors de la réunion du 9 février 2004 sur la réforme du secteur de la sécurité, mesures qui peuvent offrir une solide assise à l’intégration et à la réorganisation de l’armée et de la police.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.