DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE CONCERNANT LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

23 janvier 2004
SC/7989-AFR/818

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE CONCERNANT LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

23/01/2004
Communiqué de presseSC/7989 AFR/818

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE CONCERNANT LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Vous trouverez ci-dessous la déclaration à la presse concernant la République centrafricaine faite le 22 janvier par le Président du Conseil de sécurité, M. Heraldo Munoz (Chili):

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé du Représentant du Secrétaire général, le général Lamine Cissé, sur la situation en République centrafricaine et les activités du bureau des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BONUCA).  Ils ont réitéré leur plein soutien à l’action du Représentant du Secrétaire général dans ce pays.

Les membres du Conseil de sécurité ont noté avec satisfaction que les autorités centrafricaines avaient maintenu leurs efforts en vue de la réconciliation et de la reconstruction et souligné que la poursuite du dialogue national et la restructuration des forces de sécurité, sont des éléments positifs.  Ils ont appelé au renforcement de la force multinationale de la Communauté économique d’Afrique Centrale (CEMAC) et invité les autorités centrafricaines à mettre tout en œuvre pour que les violations des droits de l’homme ne restent pas impunies.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé les autorités centrafricaines à poursuivre les réformes afin de permettre la tenue des consultations électorales dans les meilleures conditions et conformément aux échéances prévues.  Ils ont invité le Secrétaire général à examiner les modalités selon lesquelles le BONUCA et le système des Nations Unies pourraient jouer un rôle dans la préparation et l’organisation des opérations électorales.

Dans cette phase cruciale de la transition, les membres du Conseil de sécurité ont salué l’aide apportée par la communauté internationale en faveur de la stabilisation et du redressement de la Centrafrique.  Ils ont exprimé leur appréciation pour les efforts importants consentis par les Etats membres de la CEMAC dans les domaines politique, économique, et de sécurité.  Ils ont souligné par ailleurs que la responsabilité du succès de la transition incomberait en dernier ressort aux Centrafricains eux-mêmes.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé la communauté financière internationale à examiner les moyens d’apporter aussi rapidement que possible à la République Centrafricaine l’assistance nécessaire.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.