LES NATIONS UNIES PRÉVOIENT UNE STABILISATION DE LA POPULATION MONDIALE AUTOUR DE NEUF MILLIARDS D’HABITANTS

POP/910
4 novembre 2004

LES NATIONS UNIES PRÉVOIENT UNE STABILISATION DE LA POPULATION MONDIALE AUTOUR DE NEUF MILLIARDS D’HABITANTS

04/11/2004
Communiqué de presse
POP/910


LES NATIONS UNIES PRÉVOIENT UNE STABILISATION DE LA POPULATION MONDIALE AUTOUR DE NEUF MILLIARDS D’HABITANTS


Toutefois, sans une baisse de la fécondité

dans  les pays en développement, elle pourrait atteindre 44 milliards vers 2100


(Adapté de l’anglais)


NEW YORK, 4 novembre (Département des affaires économiques et sociales) -– Le monde comptera environ neuf milliards d’êtres humains en 2100, selon le scénario moyen des projections de « Population mondiale d’ici à 2300 », un nouveau rapport publié par la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA).


Selon ce scénario moyen, le niveau de la fécondité mondiale se stabilisera autour de deux enfants par femme.  Toutefois, la Division de la population rappelle que même de faibles variations dans le taux de fécondité peuvent avoir d’énormes conséquences sur le long terme.  Même une faible variation de 0,25 enfant par femme par rapport à ce scénario moyen de 2,1 enfants par femme aboutirait à une prévision de la population mondiale pour 2033 de 2,3 milliards d’habitants (hypothèse basée, pour un taux de fécondité de 1,85 enfant par femme) à 36,4 milliards (hypothèse haute, pour un taux de fécondité de 2,35 enfants par femme).  Avec un taux de fécondité constant au niveau actuel, la population atteindrait 44 milliards en 2100, 244 milliards en 2150 et 1 340 milliards en 2300, montrant clairement que les taux de fécondité actuels ne peuvent pas se poursuivre sur le long terme.


C’est la première fois que des projections s’étendent à l’horizon de 2300: jusqu’à présent, les prévisions à long terme s’arrêtaient à 2150.  En outre, ces nouvelles projections incluent des études par pays, et non plus seulement par continent.  De telles projections sont nécessaires aux spécialistes de l’environnement, aux responsables politiques et à d’autres pour étudier les incidences à long terme des tendances démographiques.


La projection à long terme utilisant le scénario moyen montre une population mondiale plus faible que les projections précédentes, qui variaient entre 10 et 12 milliards d’habitants, essentiellement du fait de la baisse de la fécondité récemment observée dans l’ensemble du monde en développement.


Le rapport montre également que, dans l’hypothèse du scénario moyen, la part de l’Afrique dans la population mondiale doublerait d’ici à 2300, passant de 13% actuellement à 24%.  Celle de l’Europe tomberait de 12% à 7%, et l’Inde, la Chine et les États-Unis resteraient les États les  plus peuplés.  Par ailleurs, avec la poursuite de l’allongement de la durée de la vie, les êtres humains pourraient espérer vivre en moyenne 95 ans et les Japonais, qui ont l’espérance de vie la plus longue actuellement, jusqu’à 106 ans.  L’âge médian passerait de 27 ans actuellement à environ 50 ans et les personnes de plus de 80 ans compteraient pour 17% de la population mondiale, contre 1% actuellement.


Le rapport, World Population to 2300, est disponible sur le site Internet de la Division de la population de DESA: www.unpopulation.org.  Pour toute information supplémentaire, contacter le service de M. Joseph Chamie, Directeur de la Division de la population, Département des affaires économiques et sociales, Nations Unies, NY 10017, tél.: (212) 963-3921, fax.: (212) 963-2147.


World Population to 2300 (numéro de vente  E.04.XIII.11, ISBN 92-1-151401-0) est disponible à l’adresse suivante: United Nations Publications, Two UN Plaza, Room DC2-853, Dept. PRES, New York, NY 10017 USA; tél. (800) 253-9646 ou (212) 963-3489, e-mail: publications@un.org; ou encore à la Section des ventes et commercialisation, Bureau E-4, CH-1211, Genève 10, Suisse, tél. 41-22-917-2614, fax. 41-22-917-0027, e-mail: unpubli@unog.ch; Internet: www.un.org/publications .


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.