DES CONSULTATIONS SUR LA CRÉATION D'UN GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DE L'INTERNET S'ACHÈVENT À GENÈVE

21 septembre 2004
PI/1615

DES CONSULTATIONS SUR LA CRÉATION D'UN GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DE L'INTERNET S'ACHÈVENT À GENÈVE

21/09/2004
Communiqué de pressePI/1615

DES CONSULTATIONS SUR LA CRÉATION D'UN GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DE L'INTERNET S'ACHÈVENT À GENÈVE

(Publié tel que reçu)

GENÈVE, 21 septembre (Service d’information des Nations Unies) -- Les consultations qui se tiennent à Genève depuis hier sur la mise sur pied d'un groupe de travail sur la gouvernance de l'Internet se sont terminées aujourd'hui.  Ces consultations, convoquées conformément au Plan d'action adopté par le Sommet mondial sur la société de l'information qui s'est tenu à Genève en décembre dernier, ont réuni plus de 250 participants.

Les discussions étaient centrées sur la portée du mandat du groupe de travail, la définition des questions à examiner, les rapports entre le processus qui sera mené par le groupe de travail et d'autres travaux en cours, ainsi que sur les questions de transparence et de participation aux travaux du groupe de travail, notamment.

Le Président de ces consultations de Genève, M. Nitin Desai, a souligné dès l'ouverture des travaux que cette réunion devait porter son attention non pas sur les différences mais bien sur les possibilités offertes par l'Internet, en particulier pour les économies en développement.  Il a souligné que son propre rôle, en tant que Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Sommet mondial sur la société de l'information, consistait à favoriser la discussion et le dialogue.  Il a demandé aux participants de s'attacher à clarifier leurs points de vues sur les questions qu'ils considèrent comme fondamentales afin de lui permettre de faire rapport au Secrétaire général, M. Kofi Annan, sur la mise sur pied du groupe de travail.

Dans une déclaration liminaire, M. Tarek Kamel, Ministre des communications des technologies de l'information d'Égypte, a souligné que l'Internet représentait l'un des piliers et l'un des éléments indispensables de la société de l'information au niveau mondial et national.  En outre, l'Internet est essentiel au développement socioéconomique.  Il a souligné que les efforts en matière de gouvernance de l'Internet devraient rechercher un équilibre en permettant la participation de toutes les parties concernées et en tenant compte de leurs positions.  Le ministre égyptien a aussi souligné l'importance de consultations régionales et a annoncé que son pays accueillerait une conférence régionale des pays arabes et africains en mai 2005 afin de coordonner les positions des pays de la région.

En raison du peu de temps dont il dispose, plusieurs participants ont estimé que le groupe de travail devrait s'attacher à l'examen d'un certain nombre de questions clé, notamment la gestion des ressources pour l'accès à l'Internet, la lutte contre les pourriels, les questions de cybersécurité et la protection des données, la lutte contre la cybercriminalité et la question du multilinguisme.  Certains participants ont souligné que le groupe de travail devrait prendre en compte les travaux menés par d'autres instances internationales dans le domaine de la gouvernance de l'internet.  Des participants ont en outre réitéré l'importance d'assurer la participation dans ces travaux à la fois des gouvernements, du secteur privé et de la société civile, ainsi que des représentants d'organisations internationales et régionales qui s'occupent des questions de gouvernance de l'internet.

Les participants ont été d'accord pour estimer que les termes « gouvernance de l'Internet » devaient être appréhendés dans le plus sens large.  Des points de vue ont par ailleurs été exprimés s'agissant de la composition et de la structure du groupe de travail.

À la clôture des consultations aujourd'hui, le Président a indiqué qu'il présenterait un rapport au Secrétaire général sur les travaux de Genève.  D'autres consultations sont prévues à Genève les 15 et 16 février 2005, juste avant la deuxième session du Comité préparatoire du Sommet de l'information (17-25 février 2005).  Le président et les membres du groupe de travail devraient être nommés au mois d'octobre et le rapport final devra être présenté au Secrétaire général au mois de juillet 2005.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Markus Kummer, Coordonnateur exécutif du Secrétariat du Groupe de travail sur la gouvernance de l'Internet (GTGI), email: mkummer@unog.ch, tél: 41(0)22 917 54 88.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.