LE CONSEIL ENCOURAGE LES CENTRAFRICAINS DANS LEURS EFFORTS EN VUE DU RÉFÉRENDUM CONSTITUTIONNEL ET D’ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES LIBRES

28 octobre 2004
CS/8231

LE CONSEIL ENCOURAGE LES CENTRAFRICAINS DANS LEURS EFFORTS EN VUE DU RÉFÉRENDUM CONSTITUTIONNEL ET D’ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES LIBRES

28/10/2004
Communiqué de presseCS/8231

Conseil de sécurité                                        

5067e séance – après-midi                                  

LE CONSEIL ENCOURAGE LES CENTRAFRICAINS DANS LEURS EFFORTS EN VUE DU RÉFÉRENDUM CONSTITUTIONNEL ET D’ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES LIBRES

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, M. Emyr Jones Parry a lu cet après-midi au nom des 15 membres la déclaration suivante concernant la situation en République centrafricaine:

Le Conseil de sécurité rend hommage aux autorités centrafricaines comme aux partis politiques et à la société civile de la République centrafricaine pour les efforts qu’ils ont entrepris en vue de la réussite en cours du processus de transition.  Le Conseil de sécurité salue en particulier l’esprit de consensus dont les parties centrafricaines ont fait preuve et qui témoigne de leur détermination à poursuivre jusqu’à son terme le processus de transition.

Le Conseil de sécurité encourage les Centrafricains à poursuivre leurs efforts en vue d’assurer le succès du référendum constitutionnel en novembre prochain et la bonne organisation en janvier 2005 d’élections présidentielles et législatives libres, transparentes et démocratiques.

Le Conseil de sécurité rend également hommage au système des Nations Unies en République centrafricaine et en particulier au Représentant du Secrétaire général, le général Lamine Cisse, pour le travail qu’il a accompli à la tête du Bureau des Nations Unies en Centrafrique (BONUCA) et lui réitère son plein soutien.  Le Conseil de sécurité se félicite de l’intention du Secrétaire général de renouveler le mandat du BONUCA jusqu’au 31 décembre 2005.

Le Conseil de sécurité salue l’aide apportée par la communauté internationale en faveur de la stabilisation et du redressement de la Centrafrique comme les efforts considérables consentis par les États membres de la Communauté économique d’Afrique centrale (CEMAC) dans les domaines politique, économique et sécuritaire.

Le Conseil de sécurité appelle les bailleurs de fonds internationaux et les institutions financières internationales à continuer à apporter un appui résolu à la République centrafricaine, y compris pour la préparation des prochaines élections législatives et présidentielles.  Il souligne également que leur soutien sera indispensable au redressement économique et social du pays et les encourage à définir en consultation étroite avec les agences de développement concernées et le Gouvernement de la République centrafricaine une stratégie de développement concertée au service de ce pays.

Le Conseil de sécurité exprime toutefois sa préoccupation devant la dégradation de la situation financière de l’État et du secteur public, et appelle les autorités centrafricaines à réagir de façon résolue en vue de remédier à cette situation.

Le Conseil de sécurité réitère son entier soutien à la force multinationale de la CEMAC et appelle à la poursuite de la restructuration des forces de défense et de sécurité centrafricaines.

Le Conseil de sécurité encourage par ailleurs les autorités centrafricaines à poursuivre de manière résolue la lutte contre les violations des droits de l’homme.

Le Conseil de sécurité exprime une nouvelle fois sa préoccupation quant aux conséquences potentielles que peuvent avoir sur la République centrafricaine les crises qui affectent la sous-région.  Aussi accueille-t-il avec satisfaction l’initiative du Secrétaire général visant à demander au BONUCA d’évaluer les implications de la situation dans les pays voisins sur celle prévalant en République centrafricaine et vice versa.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.