NOMINATION DE M. JAN EGELAND DE LA NORVEGE AU POSTE DE SECRETAIRE GENERAL ADJOINT AUX AFFAIRES HUMANITAIRES

SG/A/840
6 juin 2003

NOMINATION DE M. JAN EGELAND DE LA NORVEGE AU POSTE DE SECRETAIRE GENERAL ADJOINT AUX AFFAIRES HUMANITAIRES

06/06/03
Communiqué de presse
SG/A/840


            BIO/3497


NOMINATION DE M. JAN EGELAND DE LA NORVEGE AU POSTE DE SECRETAIRE GENERAL ADJOINT AUX AFFAIRES HUMANITAIRES


Le Secrétaire général a annoncé aujourd'hui la nomination de M. Jan Egeland de Norvège au poste de Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordinateur des secours d'urgence.  Il succèdera à M. Kenzo Oshima, du Japon.


M. Egeland a acquis 25 ans d'expérience dans les domaines humanitaire, des droits de l'homme et de la paix au sein du système des Nations Unies, du Gouvernement norvégien, de la Fédération de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et d'autres organisations non gouvernementales et institutions universitaires.  Il est actuellement Secrétaire général de la Croix-Rouge norvégienne.  De 1999 à 2002, il était Conseiller spécial du Secrétaire général en Colombie.  Plus tôt dans sa carrière, il a été de 1990 à 1997 Secrétaire d'Etat au Ministère des affaires étrangères de la Norvège.


M. Egeland est titulaire d’un Magister Artium en sciences politiques de l'université d'Oslo.  Il a bénéficié d’une bourse Fulbright à l'Université Berkeley de Californie, et a été chercheur à l'Institut de recherche sur la paix internationale d'Oslo ainsi qu’à l'Institut Truman pour la promotion de la paix de Jérusalem.  M. Egeland a été président d’Amnesty international en Norvège et vice-président du Comité exécutif international d’Amnesty international.


M. Egeland a participé de façon active à de nombreux processus de paix et a notamment servi d'intermédiaire au nom de la Norvège dans le cadre des négociations diplomatiques entre Israël et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en 1992 qui ont mené aux Accords d'Oslo (Déclaration de principes) de septembre 1993.  Il a également dirigé, au nom de la Norvège et sous l'égide des Nations Unies, le processus de paix qui a mené à l’accord de cessez-le-feu signé à Oslo en 1996 entre le Gouvernement du Guatemala et la guérilla de l'Unité révolutionnaire nationale guatémaltèque (URNG).  Il a aussi été le chef de la délégation du pays hôte lorsque le Traité d’Ottawa sur l’interdiction des mines terrestres antipersonnel a été négocié et adopté avec succès à Oslo en 1997.


M.  Egeland a publié de nombreux rapports, études et articles sur le règlement des conflits, les affaires humanitaires et les droits de l'homme.  Il est marié et père de deux filles.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.