DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE BURUNDI

6 novembre 2003
SC/7912-AFR/747

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE BURUNDI

06/11/03
Communiqué de presseSC/7912 AFR/747

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE BURUNDI

Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, Ismael Abraao Gaspar Martins (Angola) concernant le Burundi :

Les membres du Conseil de sécurité se sont réjouis de la signature le 2 novembre dernier à Prétoria, par le Président de la République burundaise, M. Ndayizéyé, et le chef des Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD), M. Nkurunziza, d’un protocole complétant celui du 8 octobre précédent.

Les membres du Conseil ont salué à cet égard les efforts déployés par l’Afrique du Sud, et en particulier par son Président, M. Mbéki, qui viennent couronner ceux des chefs d’Etat ougandais et tanzanien et des autres acteurs de l’initiative régionale pour le Burundi.

Les membres du Conseil ont en outre salué la tenue prochaine du sommet régional pour appuyer le Protocole de Prétoria et devant commencer le 14 novembre 2003 à Dar es Salaam.

Les membres du Conseil ont souligné l’importance qui s’attache à ce que l’échéancier prévu par le protocole de Prétoria soit effectivement respecté, s’agissant notamment de la cessation des hostilités, du désengagement, cantonnement et casernement des forces, et de l’entrée des CNDD-FDD dans les institutions de transition.

Les membres du Conseil ont appelé instamment les Forces nationales de libération (Palipehutu-FNL) de M. Rwasa, dernière rébellion armée à ne pas s’être jointe au processus de paix de l’accord d’Arusha, à le faire sans plus tarder.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.