DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA COTE D’IVOIRE

3 octobre 2003
SC/7886-AFR/719

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA COTE D’IVOIRE

3/10/2003
Communiqué de presseSC/7886 AFR/719

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE

SUR LA COTE D’IVOIRE

Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, John Negroponte (Etats-Unis):

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé du Représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d’Ivoire, M. Albert Tevoedjre, sur les derniers développements de la situation en Côte d’Ivoire. Ils ont salué et soutenu l’action du Représentant spécial ainsi que celle de la Mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire.

Les membres du Conseil de sécurité se sont déclarés préoccupés par le ralentissement de l’application de l’Accord de Linas-Marcoussis et l’éruption de violences sporadiques. Ils ont particulièrement relevé les événements récents de Bouaké et souligné l’importance qu’ils attachent au rétablissement de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire de la Côte d’Ivoire.

Les membres du Conseil de sécurité ont exhorté toutes les parties ivoiriennes, en particulier les Forces nouvelles, à prendre toutes les mesures requises pour rétablir la confiance. Ils ont également exhorté toutes les parties ivoiriennes à appliquer pleinement, rapidement et loyalement l’Accord de Linas-Marcoussis, seule voie du redressement de la Côte d’Ivoire et de la réconciliation nationale.

Les membres du Conseil de sécurité ont pris note des nouvelles avancées positives enregistrées dans la mise en oeuvre du processus de réconciliation nationale conformément à l’Accord de Linas-Marcoussis. En particulier, ils se sont félicités de la réouverture de la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso et de la reprise du trafic ferroviaire entre les deux pays. Ils se sont également réjouis que le Gouvernement de réconciliation nationale soit désormais au complet. Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur préoccupation au sujet de la situation en Côte d’Ivoire.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.