DECLARATION A LA PRESSE PAR LE PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE LIBERIA

11 juin 2003
SC/7787

DECLARATION A LA PRESSE PAR LE PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE LIBERIA

11/06/03
Communiqué de presseSC/7787

                                                            AFR/644

DECLARATION A LA PRESSE PAR LE PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE LIBERIA

On trouvera ci-après la déclaration faite, aujourd’hui, à la presse, par le Président du Conseil de sécurité, M. Sergey Lavrov (Fédération de Russie), sur le Libéria: 

Le Département des affaires politiques a fait un exposé aux membres du Conseil sur le rapport du Secrétaire général concernant la situation au Libéria (S/2003/582) et sur les pourparlers de paix entre le Gouvernement et les partis libériens qui se déroulent actuellement à Akosambo (Ghana), ainsi que sur la situation sur le terrain, au Libéria.

Les membres du Conseil se sont déclarés gravement préoccupés par la rapide détérioration de la situation dans le pays sur le plan de la sécurité, et ils ont exhorté avec la plus grande vigueur tous les combattants à mettre immédiatement fin aux hostilités et à convenir d’un cessez-le-feu.

Les membres du Conseil ont particulièrement insisté sur le fait qu’il fallait absolument que les combattants épargnent la vie et les biens des civils innocents, qu’ils implantent leurs positions défensives bien à l’écart de Monrovia et de Buchanan et qu’ils se gardent de commettre de nouvelles violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

À cet égard, les membres du Conseil ont exigé que toutes les parties prenant part aux combats au Libéria prennent des mesures pour garantir la sécurité des agents des services d’aide humanitaire dans toutes les régions du pays et pour faire en sorte qu’ils y aient accès sans restriction afin de pouvoir venir en aide aux populations.

Les membres du Conseil se sont félicités que le Président du Libéria, Charles Taylor, se soit déclaré, le 4 juin, disposé à céder le pouvoir à la fin de son mandat actuel, au plus tard.

Les membres du Conseil ont engagé vivement tous les Libériens à s’efforcer ensemble de lancer un processus de paix, y compris en mettant en place un gouvernement de transition.

Les membres du Conseil ont exprimé leur appui aux activités du Tribunal spécial pour la Sierra Leone, pris note des déclarations qui y avaient été publiées récemment concernant des mises en accusation et considéré qu’il fallait parvenir à ce que la région vive à la fois dans la paix et dans la justice.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.