DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SIERRA LEONE

10 janvier 2003
SC/7629

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SIERRA LEONE

10/01/2003
Communiqué de presseSC/7629

                                                            AFR/542

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SIERRA LEONE

Vous trouverez ci-après la déclaration faite, aujourd’hui, à la presse par le Président du Conseil de sécurité, M. Jean-Marc de La Sablière (France), sur la Sierra Leone:

Les membres du Conseil ont examiné le dernier rapport du Secrétaire général sur la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (S/2002/1417).  Ils ont félicité le Secrétaire général et la MINUSIL pour le rôle qu’ils jouent en faveur du maintien de la paix en Sierra Leone et de la mise en place d’un cadre pour la reconstruction après le conflit.

Les membres du Conseil se sont félicités des progrès accomplis par la MINUSIL en ce qui concerne sa restructuration et les deux premières phases du plan de réduction de ses effectifs, et l’ont encouragée à poursuivre ses efforts.  Ils ont souligné combien il importait que le Gouvernement sierra-léonais continue de renforcer l’armée et la police, notamment en leur apportant l’appui nécessaire en matière de logistique et d’infrastructures, pour qu’elles puissent rapidement s’acquitter de toutes les responsabilités en matière de sécurité.

Les membres du Conseil ont noté avec préoccupation que l’autorité de l’État n’était pas encore entièrement rétablie dans certaines parties du pays, notamment dans les zones de production de diamants, et ont engagé le Gouvernement sierra-léonais à prendre rapidement des mesures dans ce sens, notamment en adoptant une politique pour le secteur du diamant.

Les membres du Conseil ont accueilli favorablement les informations faisant état de progrès réalisés en matière de réinsertion et ont encouragé la poursuite des efforts à cet égard de sorte que tous les anciens combattants puissent recevoir une formation avant la fin de 2003.

Les membres du Conseil se sont félicités du fait que le Tribunal spécial ait entamé ses activités et ont exprimé leur plein appui au Tribunal et à la Commission Vérité et réconciliation.  Il s’agit là d’éléments importants du processus de réconciliation en Sierra Leone.

Les membres du Conseil, qui partagent les préoccupations du Secrétaire général concernant la situation en matière de sécurité dans la région, ont souligné la nécessité de trouver une solution aux conflits au Libéria et en Côte d’Ivoire et ont encouragé les efforts entrepris par les États qui s’emploient à rechercher une telle solution.

Les membres du Conseil se sont dit disposés à se rendre en Sierra Leone à l’occasion de la prochaine mission du Conseil dans la région.

Enfin, les membres du Conseil ont réaffirmé qu’il importait de relancer le dialogue politique entre les pays membres de l’Union du fleuve Mano.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.