LE CONSEIL DE SECURITE MODIFIE LE CALENDRIER DE REDUCTION DES EFFECTIFS MILITAIRES ET DE LA POLICE DE LA MANUTO POUR 2003

4 avril 2003
CS/2476

LE CONSEIL DE SECURITE MODIFIE LE CALENDRIER DE REDUCTION DES EFFECTIFS MILITAIRES ET DE LA POLICE DE LA MANUTO POUR 2003

04/04/03
Communiqué de presseCS/2476

Conseil de sécurité

4735e séance – après-midi

LE CONSEIL DE SECURITE MODIFIE LE CALENDRIER DE REDUCTION DES EFFECTIFS MILITAIRES ET DE LA POLICE DE LA MANUTO POUR 2003

Il prie le Secrétaire général de lui présenter

d’ici au 20 mai, un calendrier révisé de cette réduction d’effectifs

Le Conseil de sécurité a décidé, cet après-midi, de modifier le calendrier de réduction des effectifs de la composante militaire de la Mission d’appui des Nations Unies au Timor oriental (MANUTO), pour 2003, en priant le Secrétaire général de lui présenter pour approbation, d’ici au 20 mai 2003, une stratégie détaillée en ce qui concerne la révision de ce calendrier. 

Par la résolution 1473 (2003) adoptée aujourd’hui à l’unanimité de ses 15 membres, le Conseil, réuni sous la présidence de M. Adolfo Aguilar Zinser (Mexique), a notamment décidé que le nombre des militaires, actuellement de 3870, sera réduit à 1750 de manière plus échelonnée que prévue par la résolution 1410 (2002).  « En conséquence, précise la résolution, deux bataillons seront maintenus durant cette période dans les régions jouxtant la ligne de coordination tactique »

Par cette nouvelle résolution, le Conseil, notant que des difficultés continuent de faire obstacle à la sécurité et à la stabilité du Timor-Leste, a également décidé de modifier la composition et les effectifs de la police de la MANUTO et le calendrier de sa réduction, dans le souci de renforcer sa capacité opérationnelle face aux désordres civils et pour améliorer sa capacité d’étoffer la police est-timoraise face aux faiblesses constatées.  Il s’agit également de veiller à ce que la passation de pouvoirs ait lieu à un rythme compatible avec la stabilité tout en tenant compte du désir du Gouvernement de se charger dès que possible des questions de sécurité. 

La résolution adoptée aujourd’hui fait suite aux recommandations formulées par le Secrétaire général, dans son rapport spécial* en date du 3 mars 2003 sur la situation de la MANUTO, examiné par le Conseil le 10 mars 2003**.  Constatant une forte augmentation du nombre et de la gravité des incidents qui touchent à la sécurité, notamment les troubles graves et émeutes du 4 décembre 2002, du 4 janvier et du 26 février 2003, le Secrétaire général avait alors souligné la nécessité de réexaminer le plan de réduction des effectifs de la MANUTO. 

Aux termes du paragraphe 7 de la résolution 1410 (2002), qui porte création de la MANUTO, pour une période d’un an, à compter du 20 mai 2002, le Conseil de sécurité avait décidé que la réduction des effectifs de la MANUTO devrait se faire aussi rapidement que possible, après évaluation minutieuse de la situation de terrain.  En conséquence, les effectifs actuels de 3 870 soldats devaient être réduits à 2 780 en juillet 2003, puis à 1 750 en décembre 2003. 

Par la résolution adoptée ce jour, le Conseil envisage en outre, dans le cadre de la modification de calendrier de réduction des effectifs, les mesures spécifiques suivantes: la mise en place pendant un an d’une unité constituée internationale; des moyens de formation supplémentaires dans les domaines clefs précisés dans le rapport spécial du Secrétaire général; le renforcement de l’accent mis sur les droits de l’homme et de la légalité; assurer une présence accrue en matière de surveillance et de services consultatifs dans les districts où le maintien de l’ordre a été confié à la force de police du Timor-Leste; le suivi des recommandations concernant le maintien de l’ordre dans le rapport de la Mission commune d’évaluation de novembre 2002 et; une modification des plans pour que le maintien de l’ordre soit progressivement confié à la force de police du Timor-Leste. 

Au titre de la question examinée aujourd’hui, le Conseil de sécurité était saisi d’un rapport spécial du Secrétaire général**. 

*     S/2003/243 en date du 3 mars 2003

**    CS/2457 du 10 mars 2003

LA SITUATION AU TIMOR ORIENTAL

Texte du projet de résolution

Le Conseil de sécurité,

Réaffirmant ses résolutions antérieures sur la situation au Timor oriental, notamment la résolution 1410 (2002) du 17 mai 2002,

Réitérant son plein appui au Représentant spécial du Secrétaire général et à la Mission d’appui des Nations Unies au Timor oriental (MANUTO),

Saluant les progrès que le Timor oriental a accomplis avec l’aide de la MANUTO depuis l’indépendance,

Notant que des difficultés continuent de faire obstacle à la sécurité et à la stabilité du Timor oriental,

Soulignant que l’amélioration des capacités globales de la force de police du Timor oriental est une priorité fondamentale,

Ayant examiné la rapport spécial du Secrétaire général sur la MANUTO en date du 3 mars 2003 (S/2003/243),

Ayant également examiné la lettre que le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix a adressée aux membres du Conseil de sécurité le 28 mars 2003 (S/2003/379, annexe),

1.    Décide que la composition et les effectifs de la police de la MANUTO et le calendrier de sa réduction seront modifiés conformément aux paragraphes 33 et 35 du rapport spécial du Secrétaire général, les mesures spécifiques suivantes étant envisagées :

i)    Mise en place pendant un an d’une unité constituée internationale;

ii)   Moyens de formation supplémentaires dans les domaines clefs précisés dans le rapport spécial du Secrétaire général;

iii)  Renforcement de l’accent mis sur les droits de l’homme et la légalité;

iv)   Présence accrue en matière de surveillance et de services consultatifs dans les districts où le maintien de l’ordre a été confié à la force de police du Timor oriental;

v)    Suivi des recommandations du rapport de la Mission commune d’évaluation sur le maintien de l’ordre en date de novembre 2002;

vi)   Ajustement des plans pour le transfert progressif du maintien de l’ordre à la force de police du Timor oriental;

2.    Décide que le calendrier de réduction des effectifs de la composante militaire de la MANUTO durant la période allant jusqu’en décembre 2003 sera modifié suivant les termes de la lettre que le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix a adressée aux membres du Conseil de sécurité le 28 mars 2003, et, en conséquence, que deux bataillons seront maintenus durant cette période dans les régions jouxtant la ligne de coordination tactique, de même que les éléments associés de la force, y compris la mobilité, et que le nombre de militaires chargés du maintien de la paix sera réduit à 1 750 personnes de façon manière plus échelonnée qu’il n’était prévu dans la résolution 1410 (2002);

3.    Prie le Secrétaire général de lui présenter pour approbation, d’ici au 20 mai 2003, une stratégie militaire détaillée concernant le calendrier révisé de la réduction des effectifs militaires de la MANUTO;

4.    Prie le Secrétaire général de le tenir régulièrement informé de l’évolution de la situation sur le terrain et de l’application des stratégies révisées dans le domaine militaire et du maintien de l’ordre;

5.    Prie le Gouvernement du Timor oriental de continuer à collaborer étroitement avec la MANUTO, notamment à l’application des stratégies révisées dans le domaine militaire et du maintien de l’ordre;

6.    Décide de rester saisi de la question.

*   ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.