ALORS QUE LE MONDE PASSE A L’APPLICATION DES RESULTATS DE JOHANNESBURG, KOFI ANNAN APPELLE A LA VIGILANCE QUANT A LA PROTECTION DE LA COUCHE D’OZONE

11 septembre 2002
SG/SM/8374

ALORS QUE LE MONDE PASSE A L’APPLICATION DES RESULTATS DE JOHANNESBURG, KOFI ANNAN APPELLE A LA VIGILANCE QUANT A LA PROTECTION DE LA COUCHE D’OZONE

11/09/2002
Communiqué de presseSG/SM/8374

                                                            OBV/287

ALORS QUE LE MONDE PASSE A L’APPLICATION DES RESULTATS DE JOHANNESBURG, KOFI ANNAN APPELLE A LA VIGILANCE QUANT A LA PROTECTION DE LA COUCHE D’OZONE

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, à l’occasion de la Journée internationale de la protection de la couche d’ozone, le 16 septembre :

Ce n’est qu’une fois la couche d’ozone en place dans la stratosphère, filtrant les rayonnements solaires nuisibles, que la vie a commencé à se développer de façon significative sur notre planète. La bataille pour réparer ce système qui permet la vie est loin d’être gagnée.

L’évaluation scientifique qui a été menée cette année a conclu que si certaines substances nuisibles à la couche d’ozone diminuent lentement dans l’atmosphère depuis les niveaux enregistrés de 1992 à 1994, d’autres continuent d’augmenter. Les scientifiques prédisent que la couche d’ozone demeurera particulièrement vulnérable au cours des dix prochaines années, même si tous les pays prennent les mesures décidées par le Protocole de Montréal en vue de lutter contre les substances qui appauvrissent la couche d’ozone et de les éliminer. Le non-respect du Protocole aurait pour effet de retarder, voire d’empêcher, la remise en état de la couche d’ozone.

Les succès enregistrés jusqu’à présent s’agissant de la réduction de la production et de la consommation de substances qui appauvrissent la couche d’ozone dans les pays industriels devraient nous permettre d’espérer que nous mènerons cette tâche à bonne fin aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement. Je lance un appel à tous les pays pour qu’ils respectent les engagements qu’ils ont pris au titre du Protocole, et à ce propos, je demande en particulier aux pays industrialisés de continuer à fournir l’assistance financière et autre qui aidera les pays en développement à le faire.

La célébration cette année de la Journée internationale de la protection de la couche d’ozone vient immédiatement après le Sommet mondial pour le développement durable. Alors que le monde passe à présent à l’application des accords conclus à Johannesburg, ne perdons pas de vue la nécessité de demeurer vigilants s’agissant de la protection de la couche d’ozone.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.