DÉCLARATION CONCERNANT L’IRAQ FAITE À LA PRESSE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ

22 août 2002
SC/7488

DÉCLARATION CONCERNANT L’IRAQ FAITE À LA PRESSE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ

22/08/02
Communiqué de presseSC/7488

                                                            SC/7488

                                                            22 août 2002

DÉCLARATION CONCERNANT L’IRAQ FAITE À LA PRESSE PAR LE PRÉSIDENT

DU CONSEIL DE SÉCURITÉ

On trouvera ci-après le texte d’une déclaration concernant l’Iraq que le Président du Conseil de sécurité, M. John Negroponte (États-Unis), a faite, le 21 août, à la presse :

Aujourd’hui, le Conseil de sécurité était saisi du neuvième rapport présenté par le Secrétaire général en application du paragraphe 14 de la résolution 1284 (1999) et a examiné la question du rapatriement de nationaux du Koweït et d’États tiers se trouvant en Iraq. Le Coordonnateur de haut niveau pour l’Iraq, Youri Vorontsov, a présenté le rapport au Conseil avant que celui-ci n’entame ses délibérations.

Les membres du Conseil ont examiné le dernier rapport en date établi par le Secrétaire général en application du paragraphe 14 de la résolution 1284 (1999) du Conseil, portant sur le rapatriement de nationaux du Koweït et d’États tiers. Le Conseil a une fois de plus affirmé unanimement qu’il soutenait l’Ambassadeur Vorontsov dans les travaux qu’il menait et les efforts qu’il déployait.

Les membres du Conseil se sont dits profondément préoccupés par le sort des nationaux du Koweït et d’États tiers qui se trouvaient encore en Iraq et sensibles à la douleur de leur famille. Ils ont exprimé l’espoir que la question continuerait d’être considérée comme purement humanitaire par toutes les parties intéressées et serait réglée d’urgence.

Les membres du Conseil ont dit partager les vues exprimées par le Secrétaire général dans son rapport. Ils ont constaté qu’en dépit de la multiplication des démarches entreprises au niveau international par la Ligue des États arabes, l’Organisation de la Conférence islamique et l’Union européenne, le Gouvernement iraquien n’avait pas encore donné effet à ses déclarations relatives aux personnes disparues en prenant des mesures concrètes et en coopérant. Ils se sont associés au Secrétaire général pour inviter l’Iraq à rétablir sa crédibilité au regard des questions humanitaires encore en suspens et à s’en tenir à son intention d’appliquer intégralement les décisions du Sommet de Beyrouth relatives à la question des personnes disparues. Ils ont souligné l’importance des travaux du Comité international de la Croix-Rouge et de la Commission tripartite en vue du règlement de cette question humanitaire, encouragé les deux entités à redoubler d’efforts et instamment prié le Gouvernement iraquien de reprendre sa participation aux travaux de tous les organes s’occupant du problème.

Les membres du Conseil de sécurité ont exhorté l’Iraq à coopérer pleinement avec l’Ambassadeur Vorontsov pour lui permettre de s’acquitter de son mandat conformément à la résolution 1284 (1999) du Conseil.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.