DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE AU SUJET DE LA FINUL, DE L’ETHIOPIE-ERYTHREE ET DE LA SOMALIE

25 Juillet 2002
SC/7460

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE AU SUJET DE LA FINUL, DE L’ETHIOPIE-ERYTHREE ET DE LA SOMALIE

25/07/2002
Communiqué de presseSC/7460

SC/7460

25 juillet 2002

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE AU SUJET DE LA FINUL, DE L’ETHIOPIE-ERYTHREE ET DE LA SOMALIE

Voici le texte de la déclaration qu’a faite le 22 juillet le Président du Conseil de sécurité, M. Jeremy Greenstock (Royaume-Uni) à l’issue de consultations officieuses du Conseil, au sujet de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), de l’Éthiopie-Érythrée et de la Somalie :

FINUL

M. Jean-Marie Guéhenno, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, a présenté un exposé au Conseil au sujet de la FINUL, dans le contexte du renouvellement du mandat de la Force, qui vient à expiration le 31 juillet. La délégation française a présenté un projet de résolution qui a reçu un appui général lors d’un examen préliminaire. Toutefois, le projet sera examiné au besoin par des experts et reviendra au Conseil, de façon que nous soyons informés des points de vue particuliers que d’autres membres du Conseil pourraient avoir sur la question. Dans l’intervalle, les membres du Conseil ont insisté pour qu’il soit mis un terme à toutes les violations du cessez-le-feu. Elles ont été trop nombreuses ces dernières semaines et la FINUL devrait pouvoir faire son travail sur le terrain sans entrave. La FINUL continue de se  heurter à des problèmes d’accès et ce point a été vigoureusement souligné ce matin. Toutefois, le Conseil a par ailleurs salué chaleureusement les activités de la FINUL sur le terrain et l’action du Représentant spécial du Secrétaire général, M. Steffan de Mistura.

Éthiopie-Érythrée

Les membres du Conseil ont examiné un aspect du mandat de la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE), à savoir la démarcation de la frontière, qui doit aller de pair avec le déminage le long des lignes de démarcation. Les membres du Conseil ont dû examiner des questions soulevées au cours de la réunion que le Comité de tracé des frontières a tenue la semaine dernière à La Haye avec les parties. Les débats ont enregistré quelques progrès et ont porté sur les modalités de la démarcation, dont le Conseil continuera de s’occuper. La délégation norvégienne a présenté un projet de résolution tendant à modifier le mandat de la MINUEE afin de tenir compte des exigences en matière de déminage et de démarcation.

Somalie

En troisième lieu, les membres du Conseil se sont penchés de nouveau sur le projet de résolution relatif à l’embargo sur les armes contre la Somalie, présenté également par la délégation norvégienne. Les experts se sont mis d’accord sur le texte, puis l’ont adopté en séance officielle en tant que résolution 1425 relative à l’embargo sur les armes en Somalie. (Voir le communiqué de presse SC/7459 du 22 juillet.)

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.