DECLARATION A LA PRESSE SUR CHYPRE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE

5 avril 2002
SC/7354

DECLARATION A LA PRESSE SUR CHYPRE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE

05/04/2002
Communiqué de presseSC/7354

                                                            SC/7354

                                                            5 avril 2002

DECLARATION A LA PRESSE SUR CHYPRE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE

Le Président du Conseil de sécurité, M. Sergey Lavrov (Fédération de Russie), a fait hier la déclaration à la presse ci-après sur Chypre :

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu le 4 avril 2002 un nouveau rapport intérimaire de M. Alvaro de Soto, Conseiller spécial du Secrétaire général pour Chypre, au sujet des pourparlers directs relatifs à Chypre entre les deux dirigeants. Ils ont noté que cet exposé s’inscrivait dans le cadre de l’examen effectué par le Secrétaire général à peu près à mi-parcours entre l’ouverture des négociations directes, en janvier, et la date butoir de juin pour un accord, mentionnée par les deux dirigeants.

Les membres du Conseil ont continué d’accorder leur plein appui aux négociations engagées par les deux dirigeants sur la base de leur accord du 4 décembre 2001 et à l’esprit de coopération dont témoignait leur participation au processus. Ils se sont toutefois déclarés préoccupés par la lenteur des progrès et l’ampleur de la tâche restant à accomplir pour pouvoir respecter la date butoir de juin pour l’accord, à laquelle le Conseil a réaffirmé son appui. À ce propos, ils ont engagé les dirigeants à intensifier leurs négociations dans les semaines qui viennent et à y mettre l’insistance, la volonté politique, la souplesse et l’esprit de compromis nécessaires au règlement des différends. Ils ont en particulier engagé les deux dirigeants à s’attacher sans tarder à aplanir leurs différends au sujet de toutes les questions restant à résoudre, dans le cadre d’un règlement global prenant pleinement en considération les résolutions et traités pertinents des Nations Unies.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur appui sans réserve à la mission que le Conseil a confiée au Secrétaire général dans sa résolution 1250. Ils engagent les parties à coopérer pleinement avec le Secrétaire général et son Conseiller spécial et comptent sur leur assistance afin de pouvoir enregistrer des progrès sur le fond.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.