FORUM SUR LES FORETS : LES MINISTRES APPELLENT À UN ELAN POLITIQUE ET FINANCIER EN FAVEUR DE LA GESTION DURABLE DES FORETS AU SOMMET DE JOHANNESBURG

18 mars 2002
ENV/DEV/628

FORUM SUR LES FORETS : LES MINISTRES APPELLENT À UN ELAN POLITIQUE ET FINANCIER EN FAVEUR DE LA GESTION DURABLE DES FORETS AU SOMMET DE JOHANNESBURG

18/03/02
Communiqué de presseENV/DEV/628

                                                            PI/1406

FORUM SUR LES FORETS : LES MINISTRES APPELLENT À UN ELAN POLITIQUE ET FINANCIER EN FAVEUR DE LA GESTION DURABLE DES FORETS AU SOMMET DE JOHANNESBURG

Les ministres présents au Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF) ont lancé aujourd'hui un appel pour que le Sommet mondial sur le développement durable soutienne la gestion durable des forêts pour réduire la pauvreté et éviter la dégradation des terres et des forêts.  La deuxième session du Forum s'est conclue vendredi à New York.

Le Sommet, qui aura lieu à Johannesburg du 26 août au 4 septembre 2002, devrait aboutir à des initiatives concrètes destinées à promouvoir la croissance économique, le développement social et la protection de l'environnement.

Les ministres ont convenu que la question des forêts devrait être considérée comme un sujet prioritaire du Sommet et ils ont appelé à un engagement politique "accru" pour promouvoir la gestion durable des forêts.  Ils ont aussi souligné l'importance du financement pour avancer dans la gestion durable des forêts ainsi que celle des partenariats pour promouvoir les transferts de technologies écologiquement rationnelles afin d'aider les pays à gérer leurs forêts de façon durable.

Bien que les forêts couvrent environ un tiers de toute la surface terrestre, les forêts du monde continuent de régresser, particulièrement dans les zones tropicales.  Dans les années 1990, le monde a perdu environ 9,4 millions d'hectares de forêts, soit deux pour cent du total des forêts dans le monde, une zone de la taille du Venezuela.

Les ministres ont appelé à de nouvelles initiatives pour faire face aux causes profondes de la déforestation, telles que la relation directe entre les hauts niveaux de pauvreté et les zones les plus touchées par la déforestation, comme les forêts tropicales.  Le commerce illégal des produits forestiers a été un sujet d'inquiétude majeur pour les ministres, qui ont appelé à une action immédiate pour renforcer les efforts d'application des lois nationales sur les forêts.

"Nous discutons des questions relatives aux forêts depuis plus de 10 ans, et nous savons ce qu'il faut faire", a déclaré M. Nitin Desai, le Secrétaire général du Sommet de Johannesburg.  "Ce dont nous avons besoin maintenant ce sont des actions et des initiatives pour nous permettre de répondre aux besoins des gens qui vivent dans les zones forestières ou aux alentours, tout en protégeant et en préservant nos écosystèmes forestiers".

"Le message fort que les ministres du Forum sur les forêts adressent au Sommet indique à la communauté internationale et aux gouvernements nationaux qu'il est urgent de montrer encore plus de volonté pour progresser sur la question des forêts afin qu'on obtienne des résultats", a-t-il ajouté.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Mme Klomjit Chandrapanya, Département de l'information des Nations Unies, tél. (212) 963-9495 ou e-mail : mediainfo@un.org

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.