LE SECRETAIRE GENERAL DU SOMMET DE JOHANNESBURG MET LES MILIEUX D'AFFAIRES AU DEFI DE DEVENIR PARTENAIRES A PART ENTIERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE

4 février 2002
DEV/2369

LE SECRETAIRE GENERAL DU SOMMET DE JOHANNESBURG MET LES MILIEUX D'AFFAIRES AU DEFI DE DEVENIR PARTENAIRES A PART ENTIERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE

4/02/2002
Communiqué de presseDEV/2369

LE SECRETAIRE GENERAL DU SOMMET DE JOHANNESBURG MET LES MILIEUX D'AFFAIRES AU DEFI DE DEVENIR PARTENAIRES A PART ENTIERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Il exhorte les gouvernements et défenseurs de l'environnement à forger des partenariats avec le secteur privé

Dans son intervention au Forum économique mondial réuni à New York, le Secrétaire général du prochain Sommet mondial sur le développement, M. Nitin Desai, a appelé les grandes compagnies mondiales à renforcer sensiblement leur implication dans les initiatives liées au développement durable.

Le développement durable est une approche de gestion des ressources mondiales qui consacre le lien entre les décisions économiques, sociales et environnementales et la protection des ressources naturelles pour les générations futures.  M. Desai a fait ses remarques dans le cadre d'une réunion du Forum économique mondial consacrée à l'examen des progrès effectués depuis le Sommet de la terre de Rio en 1992 et à une discussion sur les objectifs du prochain Sommet qui doit se tenir du 26 août au 4 septembre 2002.  Depuis Rio, nombre d'organismes industriels comme la Chambre internationale du Commerce ou le "World Business Council on Sustainable Development" ont adhéré aux causes de la protection de l'environnement.

Le Sommet de Johannesburg doit fonder son travail sur Action 21, un plan d'action sans précédent adopté au Sommet de la terre à Rio.  A ce titre, le rapport du Secrétaire général intitulé "Mise en oeuvre d'Action 21 " propose un plan d'action en dix points consistant à faire de la mondialisation une donnée favorable au développement durable; à éliminer la pauvreté dans les zones rurales et urbaines; à modifier les modes non durables de production et de consommation; à améliorer la santé par un accès sûr et abordable à l'eau potable, par la réduction du plomb dans l'essence, et par l'amélioration de la qualité de l'air; à fournir l'accès à l'énergie et à améliorer l'efficacité énergétique; à renforcer la gestion de l'eau potable et à assurer une répartition équitable des ressources en eau; à fournir des ressources financières par l'augmentation de l'aide publique au développement (APD); à appuyer le développement durable en Afrique; et à renforcer la gouvernance mondiale en matière de développement durable.

La deuxième session du Comité préparatoire du Sommet qui se tient actuellement jusqu'au 8 février est en train d'identifier les initiatives pratiques et les nouveaux partenariats entre gouvernements, milieux d'affaires et autres groupes susceptibles d'accélérer le développement durable.

Pour plus de détails sur le plan d'action et le rapport du Secrétaire général, veuillez vous rendre sur le site du Sommet www.johannesburgsummit.org sous la rubrique Documents. Des communiqués de presse, des informations logistiques et d'autres documents de base sont disponibles sur le site du Sommet à la rubrique Media Info.

Les média peuvent contacter les personnes suivantes : Pragati Pascale, tel. (212) 963-6870 et Klomjit Chandrapanya, tel. (212) 963-9495 au Département de l'information, courrier électronique mediainfo@un.org

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.