LE SECRETAIRE GENERAL SOULIGNE L’IMPORTANCE DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA ET LE CHOMAGE AINSI QUE LES DEFIS AUXQUELS DOIVENT FAIRE FACE LES JEUNES

7 août 2001
SG/SM/7909

LE SECRETAIRE GENERAL SOULIGNE L’IMPORTANCE DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA ET LE CHOMAGE AINSI QUE LES DEFIS AUXQUELS DOIVENT FAIRE FACE LES JEUNES

07/08/2001
Communiqué de presseSG/SM/7909

                                                            OBV/228

LE SECRETAIRE GENERAL SOULIGNE L’IMPORTANCE DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA ET

LE CHOMAGE AINSI QUE LES DEFIS AUXQUELS DOIVENT FAIRE FACE LES JEUNES

A l'occasion de la Journée internationale de la jeunesse, le 12 août,

M. Kofi Annan adresse le message qui suit :

A l'occasion de la Journée internationale de la jeunesse, nous célébrons les contributions apportées par les jeunes à notre monde dans le but de promouvoir la conscience qu’ils ont des défis auxquels ils doivent faire face.  A cet égard, je voudrais évoquer deux questions qui méritent une attention particulière : la santé et le chômage

La session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le VIH/sida, qui s’est tenue en juin, a mis en évidence la vulnérabilité très préoccupante des jeunes à la maladie. Chaque minute qui passe, cinq jeunes âgés de 10 à 24 ans sont infectés par le VIH. À l’échelle mondiale, ce groupe d’âge représente au moins le tiers des personnes touchées par le VIH ou le sida. La session extraordinaire a recensé les mesures qui peuvent aider à enrayer la propagation du virus chez les jeunes, par exemple, l’accès à l’information et à l’éducation qui permettent de réduire la vulnérabilité au VIH. J’engage vivement les gouvernements à mettre en application les dispositions qui figurent dans la Déclaration d’engagement qu’ils ont adoptée.

On compte actuellement dans le monde quelque 70 millions de jeunes chômeurs, et plus nombreux encore sont ceux qui s’efforcent de survivre avec de bas salaires et dans de mauvaises conditions de travail, souvent dans le secteur informel, où ils se retrouvent avec une protection sociale, des prestations et des perspectives d'avenir minimes ou inexistantes.  Le chômage touche les jeunes  de manière disproportionnée: le groupe des 15 à 24 ans représente plus de 40 % de l’effectif mondial des chômeurs, et le taux de chômage des jeunes est souvent de deux à trois fois plus élevé que celui des adultes. Etre au chômage quand on est jeune laisse longtemps des séquelles et nuit aux perspectives d'emploi plus tard dans la vie. Pour briser ce cercle du désespoir, de la pauvreté et de l’instabilité sociale, l’ONU, le Bureau international du Travail et la Banque mondiale ont créé ensemble un Réseau pour l’emploi des jeunes, qui a notamment pour mission de formuler une série de recommandations pour promouvoir l’emploi des jeunes. J’invite instamment les gouvernements et nos nombreux partenaires à appuyer cette initiative.

Les jeunes devraient se situer à l’avant-garde du changement et de l’innovation dans le monde. Si on leur en donne les moyens, ils peuvent devenir des agents déterminants du développement et de la paix. Si, par contre, ils sont marginalisés, c’est la société tout entière qui s’en trouvera amoindrie. Nous devons donc prendre les dispositions qui s’imposent pour que tous les jeunes puissent participer pleinement à la vie de leur société. C’est dans cette perspective que je forme des voeux sincères pour la réussite de votre forum.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.