LA SANTE DES ENFANTS EST LA CONDITION MEME DU DEVELOPPEMENT DURABLE, ESTIME LE SECRETAIRE GENERAL A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE

24 March 2003
SG/SM/8645

LA SANTE DES ENFANTS EST LA CONDITION MEME DU DEVELOPPEMENT DURABLE, ESTIME LE SECRETAIRE GENERAL A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE

24/03/03
Communiqué de presseSG/SM/8645

                                                            OBV/335

LA SANTE DES ENFANTS EST LA CONDITION MEME DU DEVELOPPEMENT DURABLE, ESTIME LE SECRETAIRE GENERAL A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE

On trouvera ci-après le texte intégral du message adressé par le Secrétaire général, M. Kofi Annan, à l’occasion de la célébration, le 7 avril, de la Journée internationale de la santé:

La santé des enfants est la condition même du développement durable. C’est la raison pour laquelle le thème « Préparer l’avenir : un environnement sain pour les enfants » a été choisi cette année pour la Journée mondiale de la santé.

L’univers des enfants est structuré autour du foyer, de l’école et de la communauté, qui doivent être pour eux des espaces de jeu, d’épanouissement et de développement où ils sont protégés des maladies. Trop souvent pourtant, l’environnement dans lequel grandissent les enfants, en particulier ceux qui sont victimes de la pauvreté, présente de nombreux risques pour leur santé, notamment en raison de l’absence d’eau potable, de la pollution de l’air, des mauvaises conditions de logement, du manque d’hygiène et de l’insuffisance des systèmes d’élimination des déchets.

Les enfants sont plus vulnérables que les adultes aux risques liés à l’environnement. Leurs défenses immunitaires sont encore faibles et ils sont donc plus sensibles aux produits chimiques toxiques, germes et autres polluants. Ils sont également plus particulièrement exposés dans la mesure où, proportionnellement à leur poids, leurs besoins en nourriture, air et eau sont plus importants que ceux des adultes et où ils sont, par nature, plus curieux mais moins expérimentés et conscients des dangers que les adultes.

Il n’y a donc pas d’autre solution que de s’assurer que les enfants peuvent vivre, s’instruire et jouer dans un environnement sain. On pourra ainsi sauver de nombreuses vies mais aussi favoriser le développement économique. De nombreux enfants ne devront plus manquer l’école, comme c’est le cas aujourd’hui, à cause de maladies chroniques, et la société dans son ensemble pourra s’appuyer sur des adultes suffisamment formés pour soutenir la croissance économique.

Nous devons donc tirer parti de l’élan créé par l’alliance en faveur d’un environnement sain pour les enfants, établie lors du Sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg, et mobiliser les savoirs, la volonté politique et les ressources nécessaires afin de réduire les risques que peut présenter l’environnement pour la santé des enfants.

Il importe de prendre pleinement conscience du fait que les enfants sont notre avenir et que le développement durable passe en tout premier lieu par leur santé. Telle est la mission que nous nous engageons de nouveau à mener à bien en cette Journée mondiale de la santé.

*   ***   *

For information media. Not an official record.