LE SECRETAIRE GENERAL, M. KOFI ANNAN, ANNONCE LA CREATION DU GROUPE DE PERSONNALITES CHARGE D’EXAMINER LES LIENS ENTRE L’ONU ET LA SOCIETE CIVILE

21 February 2003
SG/SM/8604

LE SECRETAIRE GENERAL, M. KOFI ANNAN, ANNONCE LA CREATION DU GROUPE DE PERSONNALITES CHARGE D’EXAMINER LES LIENS ENTRE L’ONU ET LA SOCIETE CIVILE

21/02/2003
Communiqué de presseSG/SM/8604

                                                            SG/SM/8604

                                                            NGO/496

                                                            21 février 2003

LE SECRETAIRE GENERAL, M. KOFI ANNAN, ANNONCE LA CREATION DU GROUPE DE PERSONNALITES CHARGE D’EXAMINER LES LIENS ENTRE L’ONU ET LA SOCIETE CIVILE

On trouvera ci-après le texte de l’annonce, faite le 13 février dernier par le Secrétaire général Kofi Annan, de la création du Groupe de personnalités chargé d’examiner les liens entre l’ONU et la société civile:

Conformément à la promesse que j’ai faite dans mon rapport à l’Assemblée générale à sa cinquante-septième session et intitulé « Renforcer l’ONU : un programme pour aller plus loin dans le changement », j’ai le plaisir d’annoncer aujourd’hui la création d’un groupe de personnalités qui a pour mandat d’examiner les liens entre l’ONU et la société civile. M. Fernando Henrique Cardoso sera mon Conseiller spécial et le Président du Groupe. J’attends avec intérêt le rapport et les recommandations que le Groupe me présentera dans les 12 mois à venir.

Les membres du Groupe ont été invités à siéger à titre personnel. Ils enrichiront les travaux par la diversité de leurs points de vue et de leur expérience. Seront membres du Groupe:

      S. E. l’Ambassadeur Bagher Asadi (République islamique d’Iran)       Mme Birgitta Dahl (Suède)       Mme Peggy Dulany (États-Unis d’Amérique)       S. E. l’Ambassadeur André Erdös (Hongrie)       Mme Asma Khader (Jordanie)       M. Juan Mayr (Colombie)       Mme Malini Mehra (Inde)       M. Kumi Naidoo (Afrique du Sud)       Mme Mary Racelis (Philippines)       M. Prakash Ratilal (Mozambique)       Mme Aminata Traoré (Mali)

L’amélioration des échanges entre l’ONU et les nombreux acteurs de la société civile est une étape essentielle sur la voie de la réforme de l’Organisation. Les objectifs de l’ONU ne pourront être atteints que si la pleine mobilisation de la société civile, ainsi que celle des gouvernements et des institutions internationales est assurée.

Je compte sur le Groupe, placé sous la direction éclairée de M. Cardoso, pour faire le point de la coopération entre l’ONU et la société civile et non comment elle peut être renforcée. Le resserrement de cette coopération ne pourra que servir les intérêts des peuples au nom desquels l’Organisation a été fondée.

Je remercie M. Cardoso et les membres du Groupe pour avoir accepté d’assumer cette tâche importante et redoutable.

*   ***   *

For information media. Not an official record.