DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE BURUNDI

17 April 2003
SC/7734

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE BURUNDI

17/04/03
Communiqué de presseSC/7734

                                                            AFR/605

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE BURUNDI

Vous trouverez ci-après le texte de la déclaration faite à la presse le 16 avril par le Président du Conseil de sécurité, Adolfo Aguilar Zinser (Mexique), sur le Burundi:

Les membres du Conseil de sécurité ont une nouvelle fois salué le changement politique qui doit avoir lieu prochainement au Burundi et exhorté toutes les parties actives dans le pays à continuer d’agir en faveur de l’application de l’Accord d’Arusha, dans le cadre de la deuxième phase de la période de transition. Ils ont souligné l’importance de l’engagement pris par le Président Buyoya en ce qui concerne la passation de pouvoir le 1er mai. Ils recommandent aux dirigeants politiques burundais de continuer de s’efforcer sans cesse de maintenir un consensus et de gérer ensemble les affaires publiques.

Les membres du Conseil se sont félicités que l’Assemblée nationale de transition ait adopté la loi sur le châtiment des crimes de génocide, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, et ils ont exhorté ladite Assemblée à faire tout son possible pour adopter le projet de loi sur l’immunité provisoire, conformément à l’Accord d’Arusha.

Les membres du Conseil ont insisté pour que les Forces nationales de libération de M. Rwasa cessent immédiatement les hostilités, participent sans plus tarder au processus de paix et engagent des négociations avec le Gouvernement.

Les membres du Conseil ont salué le déploiement d’observateurs de l’Union africaine et jugé souhaitable que les forces de la mission africaine soient déployées sans plus attendre. À cet égard, ils ont demandé à la communauté internationale de mobiliser les fonds nécessaires pour permettre le déploiement de la mission dès que les prévisions de dépenses seront disponibles.

Les membres du Conseil ont engagé les donateurs à apporter un appui à l’économie burundaise, à honorer les engagements pris aux conférences de Paris et de Genève et à offrir de toute urgence un appui au Gouvernement burundais sur le plan budgétaire et sur celui de la balance des paiements, ainsi qu’à apporter des contributions généreuses au fonds transitoire d’allégement de la dette.

Les membres du Conseil se sont déclarés favorables aux efforts de facilitation et à l’initiative régionale visant à permettre le retour de la paix au Burundi.

*   ***   *

For information media. Not an official record.