LES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES DES CINQ MEMBRES PERMANENTS DU CONSEIL DE SECURITE ET LE SECRETAIRE GENERAL SE REUNISSENT POUR EXAMINER TOUTE UNE SERIE DE QUESTIONS

16 September 2002
SC/7502

LES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES DES CINQ MEMBRES PERMANENTS DU CONSEIL DE SECURITE ET LE SECRETAIRE GENERAL SE REUNISSENT POUR EXAMINER TOUTE UNE SERIE DE QUESTIONS

16/09/2002
Communiqué de presseSC/7502

LES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES DES CINQ MEMBRES PERMANENTS DU CONSEIL DE SECURITE ET LE SECRETAIRE GENERAL SE REUNISSENT POUR EXAMINER TOUTE UNE SERIE DE QUESTIONS

(Transmission retardée)

On trouvera ci-après la déclaration faite à l’issue de la réunion tenue le 13 septembre entre les Ministres des affaires étrangères des cinq membres permanents du Conseil de sécurité : Tang Jiaxuan, Ministre des affaires étrangères (République populaire de Chine); Dominique de Villepin, Ministre des affaires étrangères (France); Igor Ivanov, Ministre des affaires étrangères (Fédération de Russie); Jack Straw, Secrétaire d’État aux affaires étrangères et aux affaires du Commonwealth (Royaume-Uni); Colin Powell, Secrétaire d’État (États-Unis); et le Secrétaire général, Kofi Annan.

Au cours de la réunion tenue aujourd’hui, les Ministres des affaires étrangères des cinq membres permanents du Conseil de sécurité et le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Kofi Annan, ont réaffirmé que l’Organisation devait continuer à jouer un rôle important afin de relever les défis du monde contemporain. À cet égard, ils ont mis l’accent principalement sur la nécessité de renforcer les efforts au niveau mondial pour lutter contre le terrorisme international, notamment grâce à l’application intégrale par tous les États de la résolution 1373 (2001) du Conseil de sécurité et à leur étroite coopération avec le Comité contre le terrorisme du Conseil de sécurité.

Les Ministres et le Secrétaire général se sont vivement félicités des changements remarquables survenus en Afghanistan, en particulier la mise en place de l’Autorité transitoire, et ils ont encouragé l’application intégrale de l’Accord de Bonn. Ils ont souligné que la communauté internationale devait d’urgence continuer à aider l’Afghanistan dans le relèvement du pays.

Les Ministres ont réaffirmé leur détermination de promouvoir un règlement juste, global et durable du conflit au Moyen-Orient sur la base des résolutions 242 (1967), 338 (1973) et 1397 (2002) du Conseil de sécurité, du mandat de Madrid, et du principe « la paix en échange de terres ». Ils appuient vigoureusement l’objectif qui consiste à parvenir à un règlement final de la question israélo-palestinienne, et ils continuent à appuyer l’application du principe de deux États, Israël et une Palestine indépendante, viable et démocratique, coexistant dans la paix et la sécurité. Ils condamnent vigoureusement et sans équivoque tous les actes de violence et de terrorisme. Les Ministres sont de plus en plus préoccupés par l’aggravation de la crise humanitaire dans les zones palestiniennes et, tout en reconnaissant les préoccupations légitimes d’Israël en matière de sécurité, demandent à Israël de prendre les mesures immédiates nécessaires pour atténuer les souffrances du peuple palestinien. Ils ont manifesté leur appui à la promotion des réformes palestiniennes.

Les Ministres ont examiné la question de l’Iraq. Ils ont convenu que le non-respect par l’Iraq des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité était une question sérieuse et que l’Iraq devait les respecter. Les Ministres ont entamé des consultations sur la manière dont le Conseil de sécurité peut traiter de cette question afin d’assurer l’application de ses résolutions.

Les Ministres ont réitéré leur appui au renforcement de la capacité de prévention des conflits de l’Union africaine et des organisations sous-régionales en Afrique. Ils ont souligné l’importance d’instaurer une paix durable en République démocratique du Congo et se sont félicités du dialogue politique en cours dans la région. Ils ont accueilli avec satisfaction les engagements pris par le Gouvernement angolais et l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola afin de résoudre les questions en suspens concernant le Protocole de Lusaka, et de rétablir des conditions de paix et de sécurité dans le pays. Au sujet du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), les Ministres se sont félicités de l’engagement pris par les dirigeants africains envers le peuple africain en vue de promouvoir la paix, la sécurité et le développement et de consolider la démocratie et la bonne gestion économique. Ils se sont également félicités de l’engagement pris par la communauté internationale en vue d’appuyer les efforts de l’Afrique à cet égard.

Les Ministres ont noté avec satisfaction que la coopération polyvalente entre les cinq membres permanents avait été fructueuse sur toute une série de questions à New York et ailleurs. Ils restent convaincus que cette coopération sert les intérêts du Conseil de sécurité et de la communauté internationale dans son ensemble.

*   ***   *

For information media. Not an official record.