ACTIVITES DU SECRETAIRE GENERAL AU MEXIQUE, DU 19 AU 22 MARS 2002

25 March 2002
SG/T/2317

ACTIVITES DU SECRETAIRE GENERAL AU MEXIQUE, DU 19 AU 22 MARS 2002

25/03/2002
Communiqué de presseSG/T/2317

ACTIVITES DU SECRETAIRE GENERAL AU MEXIQUE, DU 19 AU 22 MARS 2002

(adapté de l’anglais)

Le Secrétaire général est arrivé à Mexico City mardi 19 mars.  Il a été accueilli à l’aéroport par M. Jorge Castaneda, Ministre des affaires étrangères du Mexique.  Dans l'après-midi, M. Kofi Annan a rencontré durant trois quarts d'heure le Président Vicento Fox accompagné de son Ministre des affaires étrangères avec lesquels il a évoqué la Conférence sur le financement du développement, mais aussi des questions d'actualité régionale comme les situations en Colombie et en Argentine, la pandémie du VIH/sida et le processus de ratification en cours du Statut de la Cour pénale internationale.  Au cours de la conférence de presse qui a suivi, le Secrétaire général, répondant à une question sur les objectifs de la Conférence de Monterrey, a déclaré qu'il ne s’attendait pas à ce que ces derniers soient réalisés en un jour.

Le Secrétaire général s'est ensuite rendu au Congrès mexicain, au Palais législatif San Lazaro, où il s'est adressé aux législateurs dans le cadre d’une réunion solennelle.  Il les a informés qu'il ne manquait plus que cinq ratifications pour que le Statut de la Cour pénale internationale entre en vigueur et il a formé le voeu que le Mexique le ratifie afin de pouvoir siéger à la première Assemblée des Etats parties, qui devrait se réunir en septembre 2002.  Mardi soir, il a été l'invité d'honneur d'un dîner offert par le Président mexicain.

Mercredi matin, le Secrétaire général s'est rendu au Bureau des Nations Unies à Mexico City, avant de prendre l'avion pour la Conférence internationale sur le financement du développement à Monterrey où devait s'ouvrir le jour suivant, la réunion au sommet des chefs d'Etat.  Mercredi après-midi, il a participé à une réunion sur l'investissement dans les pays les moins avancés (PMA), présidée par la Chambre internationale de commerce et la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) qui ont, dans une démarche conjointe, mis en place une instance de conseil en investissement composée de représentants de gouvernements et du secteur privé.  "Nous sommes là pour trouver des voies à long terme en matière d'investissements productifs dans les pays les moins avancés" a déclaré à cette occasion le Secrétaire général.  "Sans ces investissements, a-t-il ajouté, nos espoirs d'éliminer la pauvreté resteront lettre morte, et nous devrons tous faire face à des risques accrus de souffrances et de violence".

Le Secrétaire général s'est ensuite rendu au centre de conférence, où il s'est entretenu avec ses conseillers principaux sur l'évolution de la Conférence de Monterrey.  Etaient présent à cet entretien, les deux envoyés spéciaux, MM. Michel Camdessus et Trevor Manuel, M. Jan Pronk, Envoyé spécial pour la Conférence sur le développement durable, M. Mark Malloch Brown, Administrateur du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Mme Louise Frechette, Vice-Secrétaire générale et M. Nitin Desai, Secrétaire général de la Conférence.

Le Secrétaire général a ensuite entamé une série de réunions bilatérales.  Dans ce contexte, il a rencontré successivement M. Xiang Huaicheng, Ministre des finances de la Chine; M. Habib Ben Yahia, Ministre des affaires étrangères de la Tunisie; Mme Gro Harlem Brundtland, Directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS); M. Omar Bongo, Président du Gabon; puis M. Josep Pique, Ministre des affaires étrangères de l'Espagne. 

Jeudi, le Secrétaire général a ouvert la réunion des chefs d'Etat et de gouvernement de la Conférence sur le financement du développement

Après la séance plénière, la Conférence s'est divisée en deux tables rondes autour desquelles le Secrétaire général a partagé son temps.  Le Secrétaire général a été rejoint à la mi-journée pour une conférence de presse par M. Jim Wolfensohn, Président de la Banque mondiale, M. Horst Koehler, Directeur général du Fonds monétaire international (FMI) et M. Mike Moore Directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC).  A cette occasion, le Secrétaire général a rappelé "Nous ne pouvons pas reprendre d'une main ce que nous avons donné de l'autre et nous devons travailler ensemble d'une façon cohérente si nous voulons atteindre nos objectifs".  Répondant à une question d'un journaliste, M. Kofi Annan a déclaré que "la bonne gouvernance n'était pas quelque chose qui pouvait être imposé de l'extérieur", et l'a définie comme "les bases sur lesquelles on construit le développement durable".

Après cette conférence de presse, le Secrétaire général a repris une série de réunions bilatérales.  A cette occasion, il a rencontré conjointement M. Olusegun Obasanjo, Président du Nigéria et M. Thabo Mbeki Président de l'Afrique du Sud.  Il a reçu M. Fidel castro, le Président cubain avant de prendre part à un déjeuner offert par le Gouverneur de Nuevo Léon et Mme Canales.

Après le déjeuner, il a rencontré M. Eduardo Duhalde, Président de l'Argentine, pour examiner la situation politique et économique de son pays, puis Abdullah II, Roi de Jordanie, avec lequel il a évalué les perspectives du prochain Sommet arabe de fin mars et les efforts pour ramener les Palestiniens et les Israéliens à la table des négociations ainsi que les chances d’un retour des inspecteurs des Nations Unies en Iraq.  Il s'est également entretenu avec M. Joseph Deiss, Ministre des affaires étrangères de la Suisse au sujet de la récente adhésion de ce pays aux Nations Unies, puis avec Mme Tarja Halonen, Présidente de la Finlande, avec laquelle il a évoqué la tenue prochaine de la Commission mondiale sur les dimensions sociales de la mondialisation qu'elle copréside.  Son dernier entretien a été partagé avec M. Ernesto Zedillo, ancien Président du Mexique.  Il a assisté ensuite à un dîner donné en l'honneur des chefs d'Etat et de gouvernement, et des ministres par le Président mexicain Vicento Fox.

Vendredi matin, le Secrétaire général a assisté à la séance plénière de la dernière journée de la Conférence internationale sur le financement du développement en marge de laquelle il a également rencontré M. Stepan Mesic, Président de la Croatie, puis M. Jacques Chirac, Président de la France.  Avant de prendre son avion pour New York, il a eu l'occasion de discuter avec M. Andres Pastrana Orango, Président de la Colombie.

*   ***   *

For information media. Not an official record.