L’ALPHABETISATION EST L’UN DES PREALABLES DE LA PAIX, A DECLARE LE SECRETAIRE GENERAL DANS UN MESSAGE A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ALPHABETISATION

30 August 2002
SG/SM/8353

L’ALPHABETISATION EST L’UN DES PREALABLES DE LA PAIX, A DECLARE LE SECRETAIRE GENERAL DANS UN MESSAGE A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ALPHABETISATION

30/08/2002
Communiqué de presseSG/SM/8353

SG/SM/8353

OBV/286

30 août 2002

L’alphabétisation est l’un des préalables de la paix, a déclaré le Secrétaire général dans un message à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation

On trouvera ci-après le texte du message prononcé par le Secrétaire général, Kofi Annan, à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, le 8 septembre:

La Journée internationale de l’alphabétisation vient nous rappeler chaque année l’existence d’une profonde inégalité dans notre monde en voie de globalisation: pratiquement une personne sur sept est analphabète.  Cette terrible injustice va de pair avec une autre: sur un total de 880 millions d’adultes analphabètes, plus de 500 millions sont des femmes.

Cette situation est inacceptable et constitue à la fois un affront à la dignité humaine et une entrave à l’avenir du bien-être de l’humanité.

L’alphabétisation est indispensable au développement et à la santé des individus, des collectivités et des pays.  La participation effective des populations au processus démocratique passe par l’alphabétisation, fondement de la communication et de la littérature écrites qui ont longtemps été les principaux moyens d’échanges et de rapprochements entre les cultures.  Elle est en même temps le plus précieux moyen d’exprimer, de préserver et de cultiver notre diversité et notre identité culturelles.  En un mot, l’alphabétisation est l’un des préalables de la paix.

L’écart d’alphabétisation est à maints égards parmi le plus injuste de tous, car il se répercute sur notre aptitude à remédier à toutes les autres inégalités  – entre hommes et femmes; entre riches et pauvres; entre nantis et démunis de l’ère informatique; entre ceux qui peuvent bénéficier des retombées de la mondialisation et ceux qui en sont privés.

Le droit des filles et des garçons à une éducation de base de qualité qui leur permette d’acquérir les bases appropriées pour apprendre à lire et à écrire est au coeur du mouvement de l’éducation pour tous, qui rassemble tant de structures de l’Organisation des Nations Unies et des institutions qui lui sont apparentées.  L’année prochaine, nous lancerons la Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation, une initiative approuvée par tous les pays pour dynamiser nos activités afin d’atteindre des taux d’alphabétisation de 50 % d’ici à 2015, conformément à l’objectif fixé au niveau international.

L’alphabétisation universelle est l’affaire de tous et doit donc mobiliser la communauté internationale, l’ensemble des organismes du système des Nations Unies, la société civile, le secteur privé, les groupes locaux et les particuliers.  En cette Journée internationale de l’alphabétisation, attachons-nous avec une énergie renouvelée à nous acquitter pleinement de notre rôle dans cette mission.

*     *     *

For information media. Not an official record.