DECLARATION A LA PRESSE PAR LE PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SITUATION EN GUINEE-BISSAU

20 December 2002
SC/7613

DECLARATION A LA PRESSE PAR LE PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SITUATION EN GUINEE-BISSAU

20/12/2002
Communiqué de presseSC/7613

                                                            SC/7613

                                                            AFR/535

                                                            20 décembre 2002

DECLARATION A LA PRESSE PAR LE PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE

SUR LA SITUATION EN GUINEE-BISSAU

Vous trouverez ci-dessous la déclaration faite à la presse le 18 décembre par le Président du Conseil de sécurité, M. Alfonso Valdivieso (Colombie), concernant la situation en Guinée-Bissau:

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé de M. David Stephen, Représentant du Secrétaire général sur la situation en Guinée-Bissau.

Les membres du Conseil se sont déclarés préoccupés par l’impasse constitutionnelle et l’instabilité politique croissante dans lesquelles se trouve le pays. À ce sujet, ils ont souligné qu’il fallait commencer le plus tôt possible la préparation des prochaines élections anticipées et, en particulier, en arrêter la date. Les membres du Conseil se sont associés à l’appel lancé par le Secrétaire général en faveur de l’organisation rapide d’élections pour pourvoir les postes de président et de vice-président de la Cour suprême, ce qui pourrait témoigner concrètement de l’attachement du Gouvernement à l’état de droit et au respect des droits de l’homme, et ils ont engagé le Gouvernement à veiller à la transparence, à la régularité et à la crédibilité du déroulement des prochaines élections législatives. Il est important qu’une nouvelle constitution soit promulguée sans retard.

En outre, les membres du Conseil ont fait part de leur préoccupation devant la gravité de la situation économique du pays. Ils ont demandé instamment au Gouvernement de la Guinée-Bissau de prendre les mesures nécessaires pour faciliter l’instauration d’un dialogue constructif avec la communauté internationale et prié instamment celle-ci de prendre les dispositions voulues en vue de fournir une aide.

Les membres du Conseil se sont également déclarés préoccupés par les informations faisant état de harcèlement de civils par les forces de sécurité et par les difficultés financières du programme de démobilisation, de réinsertion et de réintégration.

Enfin, les membres du Conseil se sont félicités du travail accompli par le Groupe consultatif spécial sur la Guinée-Bissau du Conseil économique et social et ont fait part de leur soutien résolu au Représentant du Secrétaire général, M. Stephen, et au Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BANUGBIS).

*   ***   *

For information media. Not an official record.