DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SITUATION EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

11 November 2002
SC/7566

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SITUATION EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

11/11/2002
Communiqué de presseSC/7566

                                                            AFR/511

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SITUATION EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Vous trouverez ci-après la déclaration faite à la presse le 8 novembre par le Président du Conseil de sécurité, M. Zhang Yishan (Chine):

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé de M. Kalomoh, Sous-Secrétaire général aux affaires politiques sur les derniers faits nouveaux survenus en République centrafricaine.

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné la dernière tentative de prise du pouvoir par la force. Ils ont réitéré leur soutien aux autorités démocratiquement élues de la République centrafricaine. Ils ont lancé un appel à tous les États de la région pour qu’ils respectent la souveraineté et l’intégrité territoriale de la République centrafricaine.

Les membres du Conseil de sécurité ont souligné qu’il fallait appliquer sans tarder les mesures adoptées lors du Sommet de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale, tenu à Libreville le 2 octobre 2002. Ils ont demandé instamment qu’une Force internationale d’observation (FIO) efficace et bien équipée soit déployée rapidement en République centrafricaine, comme l’a décidé le Sommet et l’ont accepté les autorités de la République centrafricaine. Ils ont encouragé tous les États Membres, qui sont en mesure de le faire, à fournir un appui financier, logistique et matériel aux États Membres qui participent à la FIO. Ils félicitent le Président du Gabon d’avoir diligenté l’envoi d’une équipe de reconnaissance, qui est arrivée à Bangui le 7 novembre 2002.

Les membres du Conseil de sécurité ont encouragé la République centrafricaine et le Tchad à continuer de s’efforcer à améliorer leurs relations.

Les membres du Conseil de sécurité ont renouvelé leur profonde gratitude au BONUCA sous la direction du général Lamine Cissé. Ils se sont déclarés prêts à envisager la création de mécanismes destinés à renforcer le BONUCA, notamment dans les domaines du suivi des droits de l’homme, de la restructuration des forces armées centrafricaines et de la mise en oeuvre d’un programme efficace de collecte des armes.

Les membres du Conseil de sécurité ont noté que les problèmes fondamentaux de la République centrafricaine restent ancrés dans la misère économique et dans la mauvaise conduite des affaires du pays. Ils ont instamment demandé à la communauté internationale, aux partenaires du développement et aux institutions financières compétentes de continuer à travailler avec le Gouvernement de la République centrafricaine pour atténuer ces problèmes.

*   ***   *

For information media. Not an official record.