DÉCLARATION DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA SITUATION EN SOMALIE

20 June 2002
SC/7426

DÉCLARATION DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA SITUATION EN SOMALIE

20/06/02
Communiqué de presseSC/7426

DÉCLARATION DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA SITUATION EN SOMALIE

On trouvera ci-après le texte de la déclaration sur la situation en Somalie prononcée le 18 juin, par le Président du Conseil de sécurité, M. Mikhail Wehbe (Syrie) :

Le Conseil de sécurité a entendu un exposé de Mme Carolyn McAskie, du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), sur la situation humanitaire en Somalie.

Le Conseil de sécurité se déclare profondément préoccupé par la situation humanitaire qui règne en Somalie, notamment dans le nord de la région de Gedo, où plusieurs séries de combats ont fait de nombreuses victimes, entraîné des déplacements massifs de population et l’exode de réfugiés en fuite, tout en perturbant la fourniture de l’aide humanitaire à la population de la région.

Le Conseil de sécurité prend note avec préoccupation de la présence de réfugiés le long de la frontière et demande instamment aux États voisins de ne pas trahir leurs obligations au titre du droit international de faire en sorte que les réfugiés ne demeurent pas bloqués dans ces zones frontalières.

Les membres du Conseil, notant avec inquiétude que si l’accès de l’aide humanitaire à la région de Gedo n’était pas rétabli la population y serait exposée à de grandes souffrances, lancent un appel à toutes les parties présentes en Somalie afin qu’elles remplissent, de toute urgence, leur obligation de garantir un accès et des conditions de sécurité à tous les organismes d’aide humanitaire et à leur personnel. 

Le Conseil, soulignant qu’en Somalie, la situation humanitaire et l’action en faveur de la paix ainsi que la création d’institutions sont liées, condamne la reprise de la violence, qui compromet la prospérité du pays et l’existence quotidienne de la population, mais aussi le processus de paix lui-même.

Le Conseil de sécurité prend note avec une vive préoccupation des flux continus, aux effets déstabilisateurs, d’armes et de munitions qui arrivent en Somalie en provenance d’autres pays. Conformément à la résolution 1407 (2002), le Conseil de sécurité se déclare déterminé à rassembler des informations indépendantes sur les violations de l’embargo sur les armes prévu par la résolution 733 (1992).

Soulignant que les difficultés d’exportation de bétail ont fortement aggravé la situation humanitaire en Somalie, le Conseil encourage les États qui maintiennent une interdiction d’importation de bétail en provenance de ce pays à prendre des mesures en vue de la reprise des importations. 

Le Conseil de sécurité constate avec inquiétude le financement insuffisant de l’Appel global interinstitutions de l’ONU pour la Somalie en 2002 et encourage les donateurs à faire des contributions qui permettront d’atténuer les souffrances du peuple somalien.

*   ***   *

For information media. Not an official record.