DECLARATION A LA PRESSE PAR LA PRESIDENTE DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE LIBERIA

2 November 2001
SC/7194

DECLARATION A LA PRESSE PAR LA PRESIDENTE DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE LIBERIA

02/11/2001
Communiqué de presseSC/7194

                                                            AFR/350

DECLARATION A LA PRESSE PAR LA PRESIDENTE DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE LIBERIA

Vous trouverez ci-après le texte de la déclaration faite à la presse le 2 novembre par la Présidente du Conseil de sécurité, Mme Patricia Durrant (Jamaïque), au sujet du Libéria :

Les membres du Conseil ont entendu un exposé du Président du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1343 (2001) concernant le Libéria sur les deux séances que le Comité et le Groupe d’experts ont consacrées à leur rapport (S/2001/1015).

Les membres du Conseil se sont engagés à continuer de suivre l’application de la résolution 1343 (2001) et réaffirmé la nécessité d’appliquer sans retard et intégralement les mesures y relatives.

Les membres du Conseil ont pris note des conclusions du Groupe d’experts selon lesquelles les sanctions imposées en vertu de la résolution 1343 (2001) produisent les effets escomptés sur les activités du Gouvernement du Libéria et que la situation dans la région s’en est trouvée améliorée.

Les membres du Conseil se sont félicités des efforts déployés par toutes les parties intéressées, notamment de la contribution de la CEDEAO.

Les membres du Conseil ont été informés que le Comité poursuivra l’examen des recommandations qui figurent dans le rapport du Groupe d’experts à l’issue du débat ouvert que le Conseil tiendra le 5 novembre.

Les membres du Conseil ont également été informés des discussions que le Comité et les représentants du Bureau de la coordination des affaires humanitaires ont eues au sujet du rapport du Secrétaire général établi en vertu du paragraphe 13 a) de la résolution 1343 (2001) sur les effets que d’éventuelles sanctions pourraient avoir pour le Libéria au plan humanitaire (S/2001/939).

Les membres du Conseil se sont inquiétés de l’aggravation de la crise humanitaire au Libéria et ont souligné que la communauté internationale devait accroître l’aide humanitaire qu’elle fournit à la population civile libérienne.

Les membres du Conseil ont indiqué qu’ils entendent rester en contact étroit avec les fonds, programmes et organismes compétents des Nations Unies afin de réagir de manière appropriée à la situation humanitaire.

*   ***   *

For information media. Not an official record.