DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SIERRA LEONE

6 July 2001
SC/7095

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SIERRA LEONE

06/07/2001
Communiqué de presseSC/7095

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SIERRA LEONE

Ci-après le texte de la déclaration à la presse du Président du Conseil de sécurité sur la Sierra Leone, M. Wang Yingfan (Chine) :

Le 5 juillet 2001, les membres du Conseil de sécurité ont tenu des consultations officieuses conformément au paragraphe 15 de la section A de la résolution 1306 (2000), en vertu duquel le Conseil a entrepris son troisième examen des mesures imposées par le paragraphe 1 de la résolution.

Les membres du Conseil ont écouté un exposé du Président du Comité des sanctions concernant la Sierra Leone, l’Ambassadeur Chowdhury du Bangladesh, portant sur l’application des mesures. Ils se sont félicités des progrès signalés par le Président du Comité des sanctions.

Les membres du Conseil ont réaffirmé l’importance qu’ils continuaient d’attacher à la résolution 1306 (2000), élément essentiel des efforts que le Conseil déployait pour instaurer la paix en Sierra Leone et dans la région en général. Ils ont souligné qu’il était important que tous les États appliquent rigoureusement les mesures prévues par la résolution, comme les y obligeait la résolution.

Les membres du Conseil ont fait observer que le système de certification en Sierra Leone était une étape nécessaire en vue d’enrayer le flux de diamants illicites en provenance de la Sierra Leone. Ils ont accueilli avec satisfaction les rapports indiquant que le système de certification se révélait efficace. Ce fait était attesté par l’augmentation de la quantité de diamants passant entre les mains du Gouvernement.

Les membres du Conseil se sont félicités de l’établissement d’un système de certification en Guinée et ont appuyé les efforts continus que la CEDEAO et les pays d’Afrique occidentale déployaient pour mettre au point un régime de certification à l’échelle régionale.

Les membres du Conseil ont souligné que tant les pays importateurs que les pays exportateurs de diamants se devaient d’appliquer pleinement la résolution 1306 (2000), et réaffirmé qu’il était important de briser le lien qui existait entre la vente des diamants du conflit et l’achat d’armements.

                                        - 2 -                     SC/7095

                                                                  6 juillet 2001

Les membres du Conseil ont noté que le processus de paix en Sierra Leone était sur le point d’entrer dans une phase cruciale car la MINUSIL et le Gouvernement avaient commencé à entrer dans les zones productrices de diamants. Ils attendaient avec impatience de recevoir d’autres renseignements du Gouvernement sierra-léonais, notamment des plans de gestion des gîtes diamantifères.

Les membres du Conseil ont souligné qu’une bonne stratégie de gestion des gîtes diamantifères était essentielle pour assurer la durabilité du processus de paix et le futur développement de la Sierra Leone.

Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’ils avaient l’intention de continuer à suivre de près l’application et l’efficacité des mesures prévues par la résolution 1306 (2000) du Conseil de sécurité.

*   ***   *

For information media. Not an official record.