LA REUNION MINISTERIELLE DU COMITE PERMANENT POUR LA SECURITE EN AFRIQUE CENTRALE PREVUE DU 2 AU 6 MAI AU TCHAD

24 April 2000
DC/2694

LA REUNION MINISTERIELLE DU COMITE PERMANENT POUR LA SECURITE EN AFRIQUE CENTRALE PREVUE DU 2 AU 6 MAI AU TCHAD

24 avril 2000

Communiqué de PresseDC/2694

LA REUNION MINISTERIELLE DU COMITE PERMANENT POUR LA SECURITE EN AFRIQUE CENTRALE PREVUE DU 2 AU 6 MAI AU TCHAD

20000424

Le Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale tiendra sa treizième réunion ministérielle du 2 au 6 mai à N’Djamena au Tchad.

Le Comité, qui a été créé le 28 mai 1992, conformément à la résolution 46/37 de l’Assemblée générale sur les mesures de confiance à l’échelon régional, est composé des 11 Etats membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale qui sont l’Angola, le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, et le Tchad. Ses objectifs principaux sont d’établir des mesures de confiance, d’encourager la retenue en matière d’armement et de développer la sous-région de l’Afrique centrale. Le Comité se réunit au moins deux fois par an, au niveau ministériel. Outre les réunions ministérielles, le Comité organise des conférences, des séminaires et des ateliers sur différentes questions relatives à la paix et à la sécurité dans la région de l’Afrique centrale.

Depuis sa création, le Comité a adopté un certain nombre de décisions importantes telles que le Pacte de non-agression de 1996 et le Pacte d’assistance mutuelle de février 2000. De plus, au fil des années, le Comité a créé un certain nombre de structures visant la promotion de la paix et de la sécurité dans la région d’Afrique centrale comme le Conseil pour la paix et la sécurité en février 1999, le Mécanisme d’alerte rapide situé à Libreville au Gabon, le Centre sous- régional pour les droits de l’homme et la démocratie, dont le siège est à Yaoundé, au Cameroun, et le Parlement sous-régional qu’abrite Malabo, en Guinée équatoriale.

L’ordre du jour de la réunion comprend parmi d’autres sujets, la situation géopolitique actuelle et la sécurité en Afrique centrale; la coopération interétatique dans le domaine de la paix et de la sécurité; l’évaluation de la mise en œuvre des décisions et recommandations précédentes du Comité; et l’examen de la mise en œuvre des recommandations de la Conférence sous-régionale sur la prolifération des petites armes en Afrique centrale et leur circulation qui s’est tenue à N’Djamena du 25 au 27 octobre 1999.

En ce qui concerne le Bureau du Comité, le Tchad en assure la Présidence; le Burundi, la première Vice-Présidence et la République démocratique du Congo, la seconde Vice-Présidence. La République centrafricaine assume les fonctions de Rapporteur.

* *** *

For information media. Not an official record.