LES CHAMPIONS DES DROITS DE L'HOMME SONT HONORES AUX NATIONS UNIES

10 December 1998
HR/4395

LES CHAMPIONS DES DROITS DE L'HOMME SONT HONORES AUX NATIONS UNIES

10 décembre 1998

Communiqué de PresseHR/4395

LES CHAMPIONS DES DROITS DE L'HOMME SONT HONORES AUX NATIONS UNIES

19981210

Les Nations Unies ont récompensé cinq personnalités pour leur courage et leur détermination dans la promotion et la protection des droits de l'homme: Sunila Abeyesekera, du Sri Lanka, Angelina Acheng Atyam, de l'Ouganda, Jimmy Carter, des Etats-Unis, Jose Gregori, du Brésil, et Anna Sabatova, de la République tchèque. Le sixième prix a été décerné en l'honneur de tous les défenseurs des droits de l'homme dans le monde entier.

La présentation des six Prix des Nations Unies pour les droits de l'homme, le 10 décembre, au Siège des Nations Unies à New York, est l'une des manifestations qui marquent la célébration du cinquantième anniversaire de l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Parmi les personnalités qui ont été auparavant récompensées figurent : Nelson Mandela, Eleanor Roosevelt, U Thant, Mgr Abel Muzorewa et Martin Luther King, Jr.

Les prix ont été décernés par le Secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi Annan, peu après dix heures, heure à laquelle s'est ouverte la session commémorative spéciale de l'Assemblée générale des Nations Unies. Les lauréats rencontreront à onze heures quinze les journalistes au cours d'une conférence de presse dans la salle S-226 du bâtiment du Secrétariat des Nations Unies.

Plus tard, au cours de la journée, les lauréats pour l'année 1998 assisteront à l'ouverture d'une nouvelle exposition sur les droits de l'homme, qui aura lieu peu après 13 heures à l'entrée des visiteurs du bâtiment de l'Assemblée générale.

Ils seront également présents lors du lancement d'un nouveau site Internet, présentant la Déclaration universelle dans plus de 250 langues, qui aura lieu à 18 heures trente à l'entrée des visiteurs du bâtiment de l'Assemblée générale. L'événement, qui sera présidé par le Secrétaire général, M. Kofi Annan, et le Haut Commissaire pour les droits de l'homme, Mme Mary Robinson, est organisé avec le patronage du Gouvernement de San Marin.

- 2 - HR/4395 10 décembre 1998

Dans le monde entier, des voix se sont élevées pour condamner les violations des droits de l'homme, défendre les droits individuels et combattre l'injustice. Ces voix sont celles d'individus qui ont été inspirés par la Déclaration universelle des droits de l'homme. Les lauréats, cette année, qui ont contribué de façon exceptionnelle à la lutte pour les droits de l'homme, sont:

Mme Sunila Abeyesekera, du Sri Lanka, est la Directrice exécutive de INFORM, une des organisations-clé des droits de l'homme de son pays. Champion des droits de l'homme depuis près de 30 ans, son travail est essentiellement consacré aux droits des femmes, aux conflits armés et à la résolution des conflits. Elle a joué un rôle crucial pour promouvoir et défendre les droits de l'homme au sein des organes des Nations Unies responsables de cette question et a fondé différentes organisations se consacrant aux droits de l'homme et aux questions liées à la démocratie au Sri Lanka.

Mme Angela Acheng Atyam, de l'Ouganda, infirmière, sage femme et mère de six enfants, est un des membres fondateurs et la Vice présidente de "Concerned Parents Association", un groupe de parents ougandais qui s'est réuni pour demander justice pour leurs filles, 139 filles de l'Ecole Sainte Marie, qui ont été enlevées en octobre 1996 par la "Lord's resistance Army". Mme Atyam a été une porte parole énergique qui a permis de faire entendre les préoccupations de milliers de familles dont les enfants ont été volés. Elle a travaillé sans répit pour assurer la libération des enfants maintenus en captivité par les rebelles. Elle s'est également efforcé d'attirer l'attention nationale et internationale sur la condition des enfants en captivité, en voyageant en Europe et aux Etats-Unis. En novembre 1997, Human Rights Watch a salué les travaux de Mme Atyam et lui a rendu hommage.

M. Jimmy Carter, ancien Président des Etats-Unis d'Amérique, s'est consacré à la cause et à la défense internationale des droits de l'homme. M. Carter s'est investi dans des activités allant de la défense des minorités religieuses en Europe de l'Est à la lutte pour l'élimination de la cécité des rivières. Il a accompli un travail exceptionnel pour permettre de trouver un règlement pacifique à la guerre civile au Libéria. Le Centre Carter, à Atlanta, en Géorgie (Etats-Unis), a joué un rôle important pour promouvoir le processus de paix entre les parties au conflit.

M. Jose Gregori, du Brésil, s'est consacré à des activités relatives aux droits de l'homme depuis les années 50. Il était étudiant à l'Université de Sao Paulo lorsque le régime militaire a pris le pouvoir au Brésil. Au cours de cette période, il a coopéré étroitement avec plusieurs groupes pour rétablir la démocratie. Il dirige à présent le Secrétariat national pour les droits de l'homme qui a récemment été créé. M. Gregori a joué un rôle actif pour renforcer la coopération nationale et régionale dans le domaine de la défense et de la promotion des droits de l'homme.

- 3 - HR/4395 10 décembre 1998

Mme Ana Sabatova, de la République tchèque, a participé à des activités ayant trait aux droits de l'homme au cours des 30 dernières années. Elle a été condamnée à trois ans d'emprisonnement pour avoir distribué des pamphlets qui rappelaient aux citoyens tchèques que voter lors des élections parlementaires n'est pas un devoir mais un droit. Elle est l'un des membres fondateurs de la "Charte 77", un centre de résistance civile.

Champions des droits de l'homme - Ce prix a été attribué en honneur de tous les champions des droits de l'homme. La lutte menée avec courage par des milliers d'individus, partout dans le monde, pour promouvoir et protéger les droits fondamentaux des autres dans leurs communautés ou dans des régions plus lointaines, illustre l'engagement des hommes et des femmes ordinaires à la cause des droits de l'homme. En honorant ces champions des droits de l'homme, à cette occasion, l'Organisation a voulu célébrer leur courage et leur dévouement consacrés à la réalisation des droits inscrits dans la Déclaration universelle.

Les prix des Nations Unies pour les droits de l'homme sont décernés tous les cinq ans à des personnalités qui ont contribué de façon exceptionnelle à la promotion et à la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales qui figurent dans la Déclaration universelle des droits de l'homme ainsi que dans d'autres instruments pertinents des Nations Unies. Le Prix a été établi en 1966 par la résolution 2217/XXI de l'Assemblée générale, et des personnalités l'ont pour la première fois reçu en 1968. Avant l'attribution des prix pour 1998, 28 personnalités et sept organisations avaient été lauréats.

La sélection des lauréats pour le Prix est faite par un Comité spécial des Nations Unies composé du Président de l'Assemblée générale, du Président du Conseil économique et social, du Président de la Commission pour les droits de l'homme, du Président de la Commission de la condition de la femme et du Président de la Sous-commission de la lutte contre les mesures discriminatoires et de la protection des minorités. Les candidatures peuvent être présentées au Comité par les Etats Membres, les institutions spécialisées et les organisations non gouvernementales ayant un statut consultatif avec les Nations Unies. Cette année, le Comité spécial a reçu environ 400 candidatures avant de sélectionner les six lauréats.

------ Note: Pour de plus amples informations sur les lauréats des Prix pour les droits de l'homme, prière d'appeler la Section du développement et des droits de l'homme du Département de l'information publique des Nations Unies au 212-963-7164. Pour des renseignements supplémentaires sur la diffusion télévisée, appelez le 212-963-7650.

* *** *

For information media. Not an official record.