EN VISITE OFFICIELLE A LONDRES ET A PARIS, LE SECRETAIRE GENERAL EVOQUE LA REFORME DES NATIONS UNIES ET LES GRANDES QUESTIONS INTERNATIONALES

28 February 1997
SG/T/2088

EN VISITE OFFICIELLE A LONDRES ET A PARIS, LE SECRETAIRE GENERAL EVOQUE LA REFORME DES NATIONS UNIES ET LES GRANDES QUESTIONS INTERNATIONALES

28 février 1997

Communiqué de PresseSG/T/2088

EN VISITE OFFICIELLE A LONDRES ET A PARIS, LE SECRETAIRE GENERAL EVOQUE LA REFORME DES NATIONS UNIES ET LES GRANDES QUESTIONS INTERNATIONALES

19970228 Le Secrétaire général a commencé, en se rendant à Londres mardi 25 février, son voyage d'une semaine en Grande-Bretagne, en France et aux Pays-Bas.

Mercredi dernier, il a rencontré en compagnie de son épouse la Reine Elizabeth II. Au cours d'un déjeuner de travail qui a suivi la réunion et qui était organisé par le Secrétaire d'Etat aux affaires étrangères et au Commonwealth, Sir Nicolas Bonsor, le Secrétaire général a évoqué avec des parlementaires les questions du maintien de la paix et de la réforme de l'ONU. Plus tard, il a assisté à l'inauguration par la Reine d'un monument en hommage à Raoul Wallenberg, en présence du Président d'Israël, d'un groupe de survivants de l'Holocauste qui ont été sauvés par M. Wallenberg, et d'autres dignitaires. (cf. SG/SM/6169 pour le texte de la déclaration).

Plus tard dans la journée, le Secrétaire général a rencontré le Premier Ministre M. John Major ainsi que le Ministre des affaires étrangères et du Commonwealth, M. Malcom Rifkind.

Jeudi 27 février, le Secrétaire général a rencontré le Président de l'Etat d'Israël, M. Ezer Weizman. Ils ont discuté des questions du Moyen Orient, de la réforme des Nations Unies et des relations entre les Nations Unies et l'Etat d'Israël. Le Secrétaire général a ensuite rencontré le leader de l'opposition au Parlement britannique, M. Anthony Blair. Ils ont discuté de la réforme des Nations Unies et de la situation dans la région des Grands Lacs d'Afrique.

Le Secrétaire général s'est ensuite rendu à Paris, dans l'après-midi, où il a rencontré le Président de l'Assemblée nationale, M. Philippe Seguin. Ils ont eu une conversation de fond sur la réforme des Nations Unies. Le Secrétaire général a ensuite rencontré le Premier Ministre français, M. Alain Juppé. Puis il a rencontré des journalistes et a répondu à leurs questions sur différents sujets, tels que la réforme des Nations Unies, la région des Grands Lacs et l'Iraq.

Le 28 février, lors d'un petit déjeuner, le Secrétaire général et le Ministre de la défense, M. Charles Millon se sont principalement entretenus de questions relatives au maintien de la paix. Le Secrétaire général a ensuite rencontré le Secrétaire d'Etat aux affaires humanitaires, M. Xavier

- 2 - SG/T/2088 28 février 1997

Emmanuelli, et ils ont parlé du Zaïre. Il a également rencontré M. Xavier de Villepin, Président de la Commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat français.

A midi, le Secrétaire général a rencontré le Ministre des Affaires étrangères, M. Hervé de Charette. Ils ont parlé, entre autres, de la situation au Zaïre, de l'Iraq et des accords "pétrole contre nourriture", du Soudan, du Sahara occidental et de l'ex-Yougoslavie. M. de Charette a ensuite donné un déjeuner auquel ont assisté 100 invités, parmi lesquels un grand nombre de "bérets bleus" français.

Dans l'après-midi, le Secrétaire général a rencontré le Président de la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale, M. Valéry Giscard d'Estaing. Ils ont parlé de la réforme en général, et en particulier de la réforme du Conseil de sécurité. Ils ont également discuté de la situation en Bosnie Herzégovine, et des tribunaux criminels internationaux (pour l'ex-Yougoslavie et pour le Rwanda). Il a rencontré plus tard le Ministre de l'environnement, Mme Lepage. Ils ont abordé des questions relatives à l'éducation et à l'environnement.

* *** *

For information media. Not an official record.