ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR ILEKA ATOKI
REPRESENTANT PERMANENT CHEF DE DELEGATION
DEVANT LA 25ème SESSION EXTRAORDINAIRE DE L'ASSEMBLEE GENERALS DES NATIONS UNIES CONSACREE A L'EXAMEN ET A L'EVALUATION D'ENSEMBLE DE LA MISS EN OEUVRE DU PROGRAMME POUR L'HABITAT
NEW YORK, LE 08 JUIN 2001

Monsieur le Président,

C'est un honneur pour ma délégation de s'adresser à vous à l'occasion de cette Session Extraordinaire de l'Assemblée Générale des Nations Unies consacrée à l'examen et à l'évaluation de l'ensemble du Programme pour l'Habitat.

Ma délégation voudrait vows féliciter, ainsi que l'ensemble du Bureau pour votre brillante élection et l'organisation de cet important événement qui d'ores et déjà, constitue un geste important et une contribution non négligeable en faveur du développement humain.

Au moment où s'achèvent nos travaux, nos pensées vont envers tous celles et ceux qui se sont mobilisés, donnant le meilleur d'eux-mêmes pour rendre possible la tenue des présentes assises.

Ma délégation tient particulièrement à féliciter Monsieur le Secrétaire général des Nations Unies et Madame la Directrice Exécutive du CUNEH  HABITAT, ainsi que tons leurs. collaborateurs pour la qualité des travaux préparatoires et l'effort consenti pour offrir aux délégations un cadre de travail agréable réunissant toutes les conditions pour un travail adéquat.

Monsieur le Président,

Mon pays avait pris une part active à la Conférence d'ISTANBUL sur les établissements humains. II avait souscrit à cette occasion aux objectifs universels visant la garantie d'un logement décent pour tous et la réalisation de l'objectif d'assurer le développement d'établissements humains plus sûrs, salubres, vivables, équitables, durables et productifs.

En rapport avec les préoccupations auxquelles s'attache notre Auguste Assemblée, à savoir celles de l'examen et de l'évaluation de l'ensemble du Programme pour l'Habitat, l'absence de paix en République Démocratique du Congo a été un des obstacles majeurs ayant contrarié la mise en oeuvre du Programme pour l'Habitat que nous avions adopté en 1996.

Ce résultat peu performant enregistré à ce jour dans ce secteur est l'une des conséquences directes de la crise multiforme que continue de traverser mon pays depuis plus dune décennie, laquelle crise est encore gravement accentuée par la guerre d'agression caractérisée dont la République Démocratique du Congo est victime depuis août 1998.

C'est le lieu pour ma délégation de saisir cette opportunité qui lui est offerte pour remercier et rendre un vibrant hommage à Monsieur Kofi ANNAN, Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies ainsi qu'à toute la Communauté Internationale pour les efforts inlassables qu'ils daignent entreprendre en vue du rétablissement dune paix durable dans mon pays.

C'est dans l'espoir de l'accomplissement de cette paix que nous osons croire imminente que mon Gouvernement vient d'élaborer avec l'assistance du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Centre des Nations Unies pour les Etablissements Humains (CNUEH - HABITAT), un Plan d'Action National pour l'Habitat dont les priorités à court terme visent la reconstruction des infrastructures détruites, le relogement des populations sinistrées et sans abris, la résorption des zones de pauvreté urbaine et le renforcement des capacités des populations locales par la mise en place des structures de facilitation et d'encadrement.

L'exécution de ce Plan nécessite des moyens financiers importants qua la République Démocratique du Congo ne peut, hélas, mobiliser dans la situation actuelle. C'est la raison pour laquelle, mon Gouvernement lance un vibrant appal à la Communauté Internationale pour qu'elle s'engage dans un élan de solidarité internationale, à l'échelle des besoins à satisfaire, à alder la République Démocratique du Congo à atteindre les objectifs minimaux qu'elle s'est assignée et à offrir aux Congolais ce droit au mieux-être qui leur a été interdit pendant de si tongues années, notamment par une reprise conséquente de la coopération structurelle tant multilatérale qua bilatérale en la matière et l'accès aux différents mécanismes d'allégement de la dette, y compris, les facilités qua les pays émergeant d'un conflit armé bénéficient dans le cadre de l'Initiative en faveur des pays pauvres lourdement endettés.

Pour le long terme, le Plan d'Action National pour l'Habitat préconise la panoplie suivante d'actions et initiatives :

- En ce qui concerne la promotion du logement, mon Gouvernement s'attellera à appliquer des politiques appropriées de promotion des matériaux locaux de construction, la promotion du logement locatif, la mise en place des dispositifs et des structures de financement du logement;

- S'agissant du développement urbain durable, La cinquantaine de décès observée le mois passé suite aux pluies torrentielles qui s'étaient abattues sur la Capitale KINSHASA a interpellé le Gouvernement sur l'urgence de faire face à cette question. L'application de politiques wines d'aménagement du territoire sont actuellement en cours d'élaboration et s'avéreront fondamentales.

- En ce qui concerne le développement des capacités institutionnelles, le Gouvernement organise des séminaires de formation et de recyclage. La création d'un Observatoire National de l'Habitat, celle dune Ecole d'Urbanisme et d'Aménagement et la refonte des structures chargées de I"urbanisme et de la gestion urbaine sont à l'étude.

-  Enfin, la République Démocratique du Congo entend renouer avec une coopération internationale conséquente en la matière, notamment par la mise en place des partenariats avec les institutions publiques ou privées de promotion immobilière ou de transfert des technologies appropriées au bâtiment, la reprise et/ou la poursuite des relations avec le système des Nations Unies dans le cadre du renforcement des capacités et de la lutte contra la pauvreté, et, la redynamisation de la coopération structurelle au niveau bilatéral et multilatéral en appui aux programmes de promotion et de sensibilisation des établissements humains en République Démocratique du Congo.

Monsieur le Président,

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo s'engage à mettre en application les recommandations qui seront adoptées à l'issue de nos travaux pour orienter nos actions futures.

Je vous remercie.