PRINCIPAUTÉ DE MONACO
DECLARATION DE MONSIEUR JOSE BADIA
CONSEILLER DE GOUVERNEMENT POUR LES TRAVAUX PUBLICS ET LES AFFAIRES SOCIALES
25EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE L'ASSEMBLEE GENERALE CONSACREE A UN EXAMEN ET A UNE EVALUATION D'ENSEMBLE DE L'APPLICATION DES DECISIONS DE LA CONFERENCE DES NATIONS UNIES SUR LES ETABLISSEMENTS HUMAINS HABITAT II)
7 juin 2001
NEW YORK

Monsieur le Président,

Président de la 55ème session de l'Assemblée générale, vous présidez cette session extraordinaire consacrée, conformément à la résolution 53/180, à un examen et à one évaluation d'ensemble de l'application du Programme pour Mabitat. Nous noun en félicitons car nous connaissons vos quatités et nous les apprécions.

Monsieur le Président,
Monsieur le Secrétaire général,
Excellences, Mesdames, Messieurs,

L'exercice d'examen et d'évatuation que va mener, nous en sommes persuadés, à bonne fin cette session extraordinaire de l'Assemblée générate à propos des décisions de la Conférence des Nations Unies sur tes établissements humains (Habitat II) doit être l'occasion de confirmer, avec conviction, en les renforçant les engagements que la communauté internationate a pris à Istanbul en join 1996. Comme le stipule la Déclaration adoptée à cette occasion, « l'être humain est au centre des préoccupations relatives au développement durable ; il est la raison d'être de faction que nous menons pour appliquer le Programme pour l'Habitat ».

Les Autorités de mon pays -État-cité- partagent sans réserve, car elles se sentent tout à fait concernées, les objectifs universels énoncés dans la Déclaration d'Istanbul visant notamment à rendre les établissements humains plus sûrs, plus salubres, plus vivables, plus équitabtes, plus durables et plus productifs.

Monsieur le Président,

Le Gouvernement Princier tient, en premier lieu, à rendre hommage au travail du Centre des Nations Unies pour les établissements humains et à le féliciter pour ses nombreuses et fructueuses activités dont la campagne lancée récemment au Nigéria et à laquelle nous souhaitons un vif succés, est un exemple à la fois encourageant et révélateur.

Son Altesse Sérénissime le Prince Souverain de Monaco a toujours souhaité que la modernisation de l'Habitat de la Principauté ne néglige pas la dimension sociale tout en intégrant, à tous les niveaux, les principes du développement durable par one gestion trés respectueuse et très attentive de l'environnement.

La Principauté de Monaco posséde one expérience originate en matiére d'habitat en raison de l'obstacle majeur à son expansion que représente l'exiguïté de son territoire. Elle a été contrainte, pour cette raison, au fur et à mesure de son développement économique, à promouvoir un modèle adapté et souvent coûteux d'établissements humains parfois même, tout ou partiellement, constructs en emprise sur la mer.

Sa politique du logement est égatement dotée d'un caractére social et humanitaire.

En vue de satisfaire au mieux la demande toujours croissante de logements, le Gouvernement Princier s'emploie, par conséquent depuis ptusieurs décennies, à encourager, quand il n'en est pas lui-même maître d'oeuvre, la construction dans des espaces limités, denouveaux immeubles fonctionnels, bien intégrés à leur environnement et, toujours équipés de surcroit contre le risque sismique auquel la région est sujette.

On compte ainsi quatre-vingt deux logements à caractére social pour mille logements.

En raison du nombre trés élevé de locataires en Principauté, un système d'allocations financières permet aux personnel les plus démunies d'accéder à des logements dont le prix des loyers, en dépit de la qualité, reste modéré. Les personnes âgées et les personnes handicapées ont, quant à elles, la possibilité, si elles le désirent, de bénéficier, quel que soit leur revenu, de structures d'accueil spécialisées, voire médicalisées. Les immeubles récemment construits comportent quelques logements spécialement adaptés destinés à permettre et favoriser le maintien des personnel âgées à domicile.

Des mesures législatives récentes facilitent l'intervention de l'Etat daps la protection du locataire face à son bailleur privé.

Monsieur le Président,

Une autre préoccupation majeure guide les Autorités monégasques, celle de maintenir la qualité et d'améliorer en permanence les infrastructures publiques notamment ies espaces verts qui occupent plus de 20% de la surface du territoire. La propreté de la ville fait aussi l'objet dune attention constante de la part des pouvoirs publics qui se sont notamment dotés de moyens techniques importants destinés à la collecte quotidienne des ordures ménagéres et industrielles et à l'entretien régulier des différentes artères de circulation ainsi que des lieux publics de détente et de promenades.

Les actions mises en oeuvre pour préserver la qualité de fair méritent aussi d'être soulignées. Elles reposent tant sur le maintien, dans toute la mesure du possible, dune relative fluidité du traffic routier que sur l'amélioration des transports en common et la réduction des émissions polluantes produites par les véhicules à moteur ainsi enfm que sur un effort tout particulier de sensibilisation permanente du public. Des initiatives de nature expérimentale ont ainsi été prises à ce titre tel que, par exemple, l'attribution dune subvention gouvernementale aux entreprises qui utilisent des véhicules utilitaires ou comrnerciaux à propulsion électrique.

Le traitement et l'évacuation des eaux usées se sont vus améliorés depuis les années quatre-vingt grâce à one station d'épuration biologique. Les boues provenant de cette station sont brûlées dans l'usine d'incinération des ordures ménagéres de la Principauté. Afro d'informer les consommateurs de cette initiative ainsi que des coûts liés à la dépollution des eaux usées, il a été jugé approprié d'indiquer, dans les factures de consommation d'eau, la part du coût incombant à ce traitement technique.

Monsieur le Président,

Le Gouvernement monégasque ne se contente pas des seules actions menées à l'échelle locale ou nationale. En 1998, il a adhéré à l'Alliance des Villes contre la pauvreté.

Ce programme international, reflet des priorités de notre ordre du jour et auquel Monaco a tenu à apporter une contribution financiére conséquente, a pour principal objectif l'amélioration des conditions de vie urbaines, plus particuliérement d'habitation et la promotion de stratégies maîtrisées de développement des villes.

Mon pays a aussi, à travers ce programme, commencé à développer des actions bilatérales concrètes de coopération avec trois villes, membres de l'Alliance : Cotonou, Dakar et Essaouira. Il est bien décidé à poursuivre et à renforcer daps l'avenir ce type de coopération en félargissant à d'autres villes et à d'autres continents.

Monsieur le Président,

Soyez assuré de l'intérêt trés vif de même que du soutien sans réserve que le Gouvernement Princier accorde aux travaux de cette session, qui grâce à votre grande compétence et au dénouement des membres du Bureau, seront, nous en sommes convaincus, couronnés de succés.

Puisse cette session extraordinaire se traduire par de sensibles progrés au niveau notamment de faction internationale afro de nous permettre de nous rapprocher des objectifs que nous nous sommes assignés à Istanbul, il y a cinq ans, lors de la Conférence des Nations Unies sur les établissements humains c'est-à-dire l'élimination de la pauvreté et de meilleures conditions de vie pour tous.

Je vous remercie Monsieur le Président.