DÉCLARATION

DE

L'HONORABLE ALFONSO GAGLIANO
MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS ET SERVICES GOUVERNEMENTAUX
ET MINISTRE RESPONSABLE POUR
LA SOCIÉTÉ CANADIENNE D'HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

A LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CONSACRÉE À UN
EXAMEN ET À UNE ÉVALUATION D'ENSEMBLE DE L'APPLICATION DES DÉCISIONS DE LA
CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES ÉTABLISSEMENTS HUMAINS (HABITAT II)

NEW YORK
LE 7 JUIN 2001





Introduction

Monsieur le Président, honorables ministres, distingués délégués, Mesdames et Messieurs,

C'est un honneur pour moi de représenter le Canada à la présente session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies chargée d'examiner les progrès accomplis depuis 1996 en ce qui a trait à la mise en oeuvre du Plan d'Action d'Habitat.
 

La délégation canadienne

Tout d'abord, j'aimerais remercier les membres de la délégation canadienne qui m'accompagnent aujourd'hui. Dans l'esprit de la Déclaration d'Istanbul et du Plan d'Action d'Habitat, nous sommes heureux de compter parmi nous, au sein de notre groupe, des représentants de tous les partenaires canadiens dans le domaine de l'habitat. Nous croyons que la mise en oeuvre réussie du Plan d'Action d'Habitat nécessite la participation active de ces partenaires canadiens aux activités relatives aux établissements humains.
 

Progrès et défis - Des logements convenables pour tous

Les Canadiens ont la chance d'être relativement bien logés. Ils ont facilement accès aux marchés de l'habitation et au financement nécessaire pour acheter une maison. Ils disposent de techniques de pointe dans le domaine du bâtiment résidentiel. Nos collectivités débordent de vitalité sur les plans économique et social, et elles respectent de plus en plus l'environnement.

Dans son rapport, le Canada reconnaît que la plupart de ses habitants sont bien logés et vivent dans des collectivités en sauté et dans un environnement favorable. Il reste cependant un certain nombre de problèmes importants à résoudre, tels le logement des Autochtones, la pénurie et l'abordabilité des logements locatifs et le phénomène des sans-abri. Les gouvernements s'engagent à unir leurs efforts pour régler ces problèmes.
 

Progrès et défis - Création d'établissements humains durables

Le Canada est déterminé à susciter l'adoption de pratiques conformes aux principes du développement durable et de la maison saine afro de réduire la consommation d'énergie, de protéger la sauté des occupants, de garantir la qualité de l'eau et d'encourager la conception et l'aménagement de collectivités durables. Le Canada continuera de s'efforcer de respecter ses engagements en matière de développement durable, tant au pays qu'à l'étranger.
 

Progrès et défis - Habilitation et participation

Le Canada est fier d'être une société inclusive, qui favorise l'engagement et la participation des citoyens. Tout comme une économie florissante nous permet de défendre nos valeurs sociales, une société inclusive constitue une condition préalable à notre prospérité économique. Grâce à son système d'impôt progressif, à ses mesures actives et à son filet de sécurité sociale, le Canada a réussi à limiter les coûts sociaux et économiques de l'exclusion sociale.

La plupart des familles canadiennes bénéficient de revenus croissants et dune liberté accrue sur le plan économique. Toutefois, il nous reste de nombreux défis à relever, notamment la pauvreté et l'élimination des obstacles à la pleine participation des personnes qui risquent d'être laissées pour compte. Cela est particulièrement important pour nos enfants.
 

Progrès et défis - Égalité des sexes

La promotion de l'égalité des sexes constitue un élément essentiel à la création d'établissements humains durables. Par l'entremise de ses activités nationales et internationales, le Canada continuera de favoriser l'autonomie des femmes et leur participation pleine et égale dans toutes les sphères de la société.
 

Progrès et défis - Coopération internationale

Au cours des dernières années, le Canada a intensifié considérablement la collaboration et la coordination des partenaires canadiens qui s'occupent de coopération et de développement international.

Les engagements pris par le Canada à l'égard de la pauvreté dans le monde et le soutien apporté par notre pays au développement économique et à l'accroissement du potentiel à l'échelon local constituent un bon exemple de la contribution de notre pays dans le domaine de la coopération internationale. Nous travaillons de plus en plus en partenariat avec les pays en développement et les pays à économies en transition. Nous favorisons également une collaboration et une cohérence accrues dans toutes nos activités de coopération internationale.

Avec le lancement du document de l'Agence canadienne de développement international, ayant pour titre Les priorités de développement social : un cadre d'action, le Canada concentrera davantage ses efforts dans les domaines suivants : santé et la nutrition, éducation de base, VIH/sida et protection des enfants. Parmi les autres priorités du Canada en matière d'aide au développement, mentionnons les besoins humains fondamentaux, l'égalité des sexes, la protection de l'environnement, les droits de la personne et la gouvernance, le développement du secteur privé et les services d'infrastructure.
 

Conclusion

Bien que notre pays soft confronté à de nombreux problèmes, nous pouvons être fiers des progrès réalisés depuis 1996. En terminant, je voudrais ajouter que l'engagement du Canada à l'égard des objectifs et des principes de la Déclaration d'Istanbul et du Plan d'Action d'Habitat demeure indéfectible. Nous sommes convaincus que les résultats de cette session extraordinaire apporteront une contribution importante au Sommet mondial sur le développement durable qui se tiendra à Johannesburg en 2002.