H AITI
 
 

Déclaration

par

Son Excellence Jean-Bertrand ARISTIDE
Président de la République d'Haïti

à la Session Extraordinaire de l'Assemblée Générale des Nations-Unies consacrée aux Enfants

New York,
le 10 mai 2002


Monsieur le Président de l'Assemblée
Distingués Chefs d'Etat et de Gouvernement
Distingués Diplomates,
Mesdames, Messieurs,

J'ai l'honneur de vous saluer, au nom des enfants d'Haïti qui se préparent à célébrer en 2004 le Bicentenaire de notre Indépendance.

Environ 1.122.000 enfants haïtiens, âgés de moins de 5 ans, soit 14% de notre population, rêvent de bonheur et d'amour. De même, les 3.897.000 âgés de moins de 18 ans, soit 49% de notre population, rêvent d'une Haïti nouvelle et d'un monde meilleur. Leurs rêves nous conduisent tant à l'exploration de leur inconscient collectif qu'à la découverte de leurs droits.

Tous les enfants du monde ont droit à la vie et au bonheur.

Leurs droits sont indivisibles et primordiaux. L'article Premier de la Déclaration universelle des droits de l'Homme stipule que: "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits."

En cette Assemblée extraordinaire consacrée aux enfants, il nous incombe la responsabilité de situer leurs droits au premier rang de nos priorités en embrassant leurs douleurs et leurs rêves de bonheur. En effet,
- Plus de 100 millions d'enfants ne vont pas à l'école,
- Plus d'un demi-milliard d'enfants vivent avec moins de 1 dollar par jour.

De cette pauvreté abjecte, ils gardent des séquelles psychologiques toute leur vie. Il y va aussi des traumatismes du terrorisme, de la violence et des conflits dont les enfants sont victimes.

Au cours de la dernière décennie,
- 2 millions d'enfants ont été massacrés - 6 millions blessés ou handicapés
- 12 millions ont été privés d'abri et laissés pour compte.

Pour éradiquer cette pauvreté et ses effets délétères, nous devons promouvoir une politique d'ouverture et un nouveau partenariat mondial en faveur des enfants. Ces derniers ont hâte de changer le monde. En eux, nous retrouvons des partenaires privilégiés.

En leur nom, ici, à cette tribune, la Première Dame de la Première République Nègre du monde a dit NON, au VIH/SIDA.
- 1.4 millions d'enfants séropositifs de moins de 15 ans enregistrés aujourd'hui à travers le monde, c'est bouleversant!
- On se rappelle que depuis le début de la pandémie, 4.3 millions d'enfants de moins de 15 ans sont déjà morts du SIDA.

Mémorables sont les manifestations déjà organisées par notre 10e Département contre le Sida.

Un merci particulier aux amis qui ont demandé la levée des sanctions économiques prises contre Haïti.

Tissant des liens de solidarité au-delà des frontières, et tous unis contre la corruption, la drogue, l'impunité et la pauvreté, nous parviendrons à la réduction du taux de mortalité infantile et à l'éducation de base pour tous.

A la veille du Bicentenaire de notre indépendance, nous nous réjouissons d'avoir promulgué la loi interdisant les châtiments corporels en attendant l'éradication de la domesticité à travers le pays. Cette dynamique, bien sûr, ouvre de nouveaux horizons pour l'éducation de nos enfants.

"Homo doctus in se semper divitias habet." "L'homme instruit a toujours en lui ses richesses."

A l'école de Gandhi, Martin Luther King, Président Mandela et Toussaint Louverture, nos enfants se nourrissent de dignité, sève de l'économie solidaire.

Cette approche dialectique où l'enfant participe à la croissance de son être et de son monde, nous invite à être continuellement à l'écoute de l'enfant. Oui, toujours à l'écoute de l'enfant!

Et, chez nous, on aime bien écouter les enfants haitiens qui, depuis 1995, ont leur propre station de Radio, "Radio Timoun" et leur propre station de télévision, "Télé Timoun".

Plus les oreilles du cour s'ouvrent aux enfants du monde, plus les rayons d'espoir guideront nos pas vers un monde meilleur.

Ce monde meilleur où le développement des pays du Sud, loin de ralentir la croissance du Nord, contribuera à stimuler l'économie mondiale, comme en témoigne la reconstruction de l'Europe en 1945.

Nos enfants rêvent d'un monde meilleur. Nous y croyons aussi.

Aux habitants de notre planète, Bonheur et Paix!

Aux enfants du monde entier, Beaucoup d'Amour!

Je vous remercie.