Qu'est-ce qui se passe : Page principaleRetour a 'Les enfants autochtones en Australie' L'histoire de Belitta L'histoire de Michael Autres épisodes A propos de la campagne Accueil ONU Page principale Page principale
Retour aux sources   

Nous ressentons tous le besoin d'appartenir à une communauté. Mais pour les peuples autochtones, ce sentiment d'appartenance semble être un défi insurmontable. Du Canada à l'Australie, en passant par l'Amérique du Sud équatoriale au Cercle arctique, ils sont pris entre deux mondes. Leurs cultures et traditions n'ont pas de valeur dans le monde d'aujourd'hui et ils se sentent comme des étrangers dans la société moderne. Déshérités et victimes de discriminations, trop de peuples autochtones souffrent de taux élevés de chômage, de pauvreté et de problèmes de toxicomanie.

L'histoire de Jake

Jake a 12 ans. Il a est né sur l'Ile de Mornington, une communauté indigène isolée au large de la côte nord de l'Australie.

Sa mère ne pouvant l'élever, Jake vit avec sa mère adoptive indigène, Caroline Munns, depuis sa naissance. Carolyn a élevé Jake à Cairns, une ville tropicale, où vivent beaucoup d'indigènes. Cependant, ils ont récemment déménagé à Canberra, la capitale, où très peu d'adolescents partagent l'héritage de Jake.

Bien que Jake semble bien s'en sortir socialement et scolairement, la vie n'a pas été facile pour lui. Il se fait facilement des amis, fait du sport et joue au bowling, mais en dehors de chez lui, il étouffe sa personnalité naturellement extravertie. Depuis que la famille a emménagé à Canberra, Jake se sent mal à l'aise en public. Il pense qu'on le remarque à l'école, à la salle de bowling ou au supermarché, il a l'impression que les gens le fixent.

En tant qu'adolescent, il est important pour Jake de se sentir chez lui. Beaucoup de gosses indigènes luttent avec leur identité et ont l'impression de n'appartenir à aucune communauté. Ils ont l'air différents et agissent différemment des enfants de la société moderne. Pourtant, ils n'ont aucune connexion profonde avec leurs propres traditions, qui sont souvent dénigrées. Quand la chance leur est donnée de comprendre et d'apprécier leur héritage, les adolescents comme Jake se sentent plus confiants et heureux.

Jake a beaucoup de chance d'avoir Carolyn. C'est une mère affectueuse et une très bonne éducatrice. Elle-même est passée par-là en tant qu'adolescente indigène. Elle comprend à quel point il est important pour Jake de connaître ses traditions. Quand le demi-frère aîné de Jake, Michael, qui a vécu toute sa vie sur l'Ile de Mornington, est venu habiter avec eux, Carolyn espérait que les deux frères échangeraient leurs expériences. " Je me rends compte que Michael doit s'adapter à ce monde. Il doit le faire parce qu'il va vivre ici ", explique Carolyn. Michael a été élevé dans sa culture indigène. Il connaît les danses et les chants de son clan et Carolyn veut que Jake les apprenne aussi. " Il peut faire toute ces choses que Jake ne peut pas faire car il n'a pas été éduqué ainsi ", dit-elle.

Michael et Jake s'entendent très bien ; ils jouent au bowling avec les amis de Jake, échangent leurs vêtements et partagent le même sens de l'humour. Michael a beaucoup à apprendre. Il était déjà en retard scolairement sur l'Ile de Mornington, qui est isolée du continent. Il n'y avait aucun cinéma ou centre commercial et certainement pas de salle de bowling. Jake a senti qu'il était important de montrer à son frère comment agir dans une grande ville. Mais tandis que Michael s'adaptait rapidement et apprenait beaucoup sur le monde moderne, Jake lui en savait peu sur son patrimoine.

Après presque un an, Carolyn a décidé que quand Michael retournerait rendre visite à sa famille sur l'Ile de Mornington, Jake l'accompagnerait afin qu'il découvre la culture indigène. Elle savait que c'était quelque chose que Jake devait faire tout seul. C'était la première fois qu'ils se séparaient et les adieux furent émouvants.

Sur l'île de Mornington, Jake a été accueilli par Hector, le frère jumeau de Michael et par son grand-père. Jake était excité de les rencontrer mais il ressentait également une certaine appréhension car il ne connaissait pas vraiment sa famille. Au début, il était trop timide pour parler aux parents qu'il rencontrait pour la première fois. Mais sa curiosité naturelle a repris le dessus, il a rapidement regagné confiance et avant peu, il explorait l'île avec tous ses cousins.

Jake a commencé son apprentissage de la culture indigène en apprenant certaines danses et chants qui ont des milliers d'années. Pour les mâles indigènes, l'initiation à la virilité est un processus solennel et complexe qui implique des rituels anciens. En tant que mâle non-initié, Jake n'est pas considéré comme un " homme " et par conséquent il ne peut pas apprendre les danses et chants secrets.

En général, les danses indigènes racontent l'histoire du " rêve " ou de la création. Comme avec beaucoup d'aspects de culture indigène, les danses sont intimement liées à la terre, aux arbres, à la roche et aux animaux.

Jake a commencé à apprendre les danses qui peuvent être exécutées devant tout le monde. Au premier essai, il a passé la majeure partie de son temps à observer les mouvements des autres hommes et garçons indigènes. Cependant, après quelques jours, il s'est habillé comme le reste de la tribu en costume traditionnel et a exécuté la " danse de bienvenue " pendant une cérémonie traditionnelle.

Jake a téléphoné à Carolyn pour lui raconter son expérience. Il était franchement excité. Il commençait à se sentir fier de son héritage et à prendre confiance en lui. Quand les enfants comme Jake se sentent proche de leur culture et en comprennent l'importance et la valeur, ils sont mieux équipés pour faire face à la vie et relever les défis de la modernité.

Quelle est la prochaine étape pour Jake ?

Alors qu'il grandit, Jake continuera à faire face à beaucoup d'obstacles. Il est important qu'il apprécie son propre patrimoine mais ce ne sera pas facile. Le monde moderne néglige les coutumes et modes de vie traditionnels. Les enfants indigènes à travers le monde ont à relever un défi semblable.

Jake est sur le bon chemin. Il a une personnalité facile à vivre, des adultes forts comme modèles autour de lui et une confiance naturelle qui l'aidera pendant les étapes difficiles de l'adolescence. Ceci, en plus de sa forte croyance dans l'importance des traditions de sa propre société indigène, l'aidera à surmonter les discriminations qu'il rencontrera durant toute sa vie.

Actuellement, Jake habite à Canberra, va à l'école et vit comme n'importe quel jeune australien. Il écoute de la musique, regarde le football et traîne avec ses camarades de classe. Mais il veut également maintenir le contact avec sa famille sur l'Ile de Mornington. Il espère retourner les voir pendant des vacances scolaires pour continuer à en apprendre plus sur ses traditions.

Que pouvez-vous faire ?

Informez-vous sur les problèmes et défis auxquels d’autres peuples à travers le monde ont à faire face. Ils ont du mal à trouver un équilibre entre leurs valeurs traditionnelles et les exigences de la société moderne. Trop souvent, ils souffrent de discriminations, d'isolement, de pauvreté et de toxicomanie. Afin d'essayer d'améliorer leur situation difficile, l'ONU a proclamé 1995-2004 la décennie internationale des populations autochtones. L’objectif ? Sensibiliser le monde à leur situation et augmenter les efforts internationaux pour résoudre leurs problèmes.

Trois entités au sein du système des Nations Unies s’occupent des questions indigènes :

D'AUTRES CHRONIQUES sur les enfants et le VIH/SIDA dans les Caraïbes : Michael, Belitta et Rachael Ward.