Haut de page
ONUBienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde!

 

Paix et sÉcuritÉ

Maintien de la paix et de la sécurité

Casques bleus

Photo ONU /M. Perret

Les 69 missions de maintien de la paix et d’observation que l’ONU a déployées dans les points chauds du globe au cours des six dernières décennies ont contribué à rétablir le calme et aidé de nombreux pays à se relever de conflits. L’ONU dirige aujourd’hui 16 opérations de maintien de la paix situées aux quatre coins du monde, composées de 112 000 hommes et femmes courageux, provenant de 115 pays différents, qui acceptent d’aller là où les autres ne peuvent ou ne veulent se rendre.

Rétablissement de la paix

Depuis les années 90, l’ONU a participé au règlement de nombreux conflits, soit directement, soit en apportant son appui à des tierces parties, notamment dans les pays suivants : Sierra Leone, Libéria, Burundi, Soudan (conflit Nord-Sud) et Népal. Des recherches ont montré que l’action de l’ONU en matière de rétablissement et de maintien de la paix et de prévention des conflits était un élément déterminant dans la diminution (40 %) du nombre de conflits qui s’est produite depuis les années 90 à l’échelle mondiale. Par la diplomatie et d’autres formes d’action préventive, l’ONU a désamorcé nombre de conflits potentiels et, grâce à ses 14 missions de paix sur le terrain, elle administre les situations d’après conflit et consolide la paix.

Lutte contre la prolifération nucléaire

Depuis plus de 50 ans, l'Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) [EN] envoie ses experts partout dans le monde pour inspecter des sites nucléaires et vérifier que les matières nucléaires soumises à garanties sont utilisées à des fins pacifiques. À ce jour, l’AIEA a établi des accords de garantie avec plus de 170 États.

Déminage

Photo ONU /J. Aramburu

Déminage

L’ONU aide au déminage dans quelque 30 pays et territoires, notamment en Afghanistan, en Colombie, en République démocratique du Congo, en Lybie et au Soudan, où les mines tuent ou mutilent des milliers d’innocents chaque année. Elle apprend aux populations concernées à respecter les consignes de prudence, aide les victimes à devenir autosuffisantes, appuie les États qui décident de détruire leurs stocks de mines et plaide en faveur d’une adhésion universelle aux traités en la matière.

Lutte contre le terrorisme

L’ONU assure la coordination de l’action des États Membres contre le terrorisme. En 2006, l’Organisation a adopté la toute première stratégie mondiale de lutte antiterroriste. Les programmes et organismes des Nations Unies ont aidé les États à mettre en pratique la stratégie globale, en leur fournissant une assistance juridique et en favorisant la coopération internationale. L’ONU a aussi été la première à mettre en place un cadre juridique de lutte contre le terrorisme international. Treize instruments juridiques internationaux ont été négociés sous ses auspices, dont des traités concernant des questions telles que la prise d’otages, le détournement d’avions, les attentats à la bombe, le financement du terrorisme et le terrorisme nucléaire.