Haut de page
ONUBienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde!

 

DROITS DE L'HOMME

Promotion des droits de l’homme

Une mère et son enfant

Photo ONU /M. Perret

Depuis qu’en 1948, l’Assemblée générale a adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’ONU a favorisé la conclusion de dizaines d’accords généraux sur les droits politiques, civiques, économiques, sociaux et culturels. En examinant des communications individuelles, les organes de l’ONU qui s’occupent des droits de l’homme ont appelé l’attention du monde sur des cas de torture, de disparition, de détention arbitraire et d’autres atteintes aux droits de l’homme, et créé une pression internationale qui a poussé les gouvernements à mieux respecter les droits de l’homme.

Promotion de la démocratie

L’ONU œuvre en faveur de la démocratie dans le monde entier, notamment en aidant les citoyens de nombreux pays à participer à des élections libres et régulières. Elle a fourni des services de conseils et d’assistance électorale et assuré dans plus de 100 pays la supervision des résultats de scrutins souvent historiques, comme en Afghanistan, en Afrique du Sud, au Burundi, au Cambodge, en El Salvador, en Iraq, au Mozambique, au Népal, en République démocratique du Congo, ou encore au Timor-Leste.

Lutte pour l’autodétermination et l’indépendance

Lorsque l’ONU a été créée en 1945, 750 millions de personnes, soit près d’un tiers de la population mondiale, vivaient dans des territoires non autonomes, dépendant de puissances coloniales. L’ONU a contribué à l’accession à l’indépendance de plus de 80 pays, qui sont aujourd’hui des États souverains.

Chute de l’apartheid en Afrique du Sud

En imposant des mesures allant de l’embargo sur les armes à une convention contre la ségrégation dans les manifestations sportives, l’ONU a été l’un des principaux artisans de la chute de l’apartheid en Afrique du Sud. En 1994, des élections auxquelles tous les Sud-Africains ont été autorisés à participer en toute égalité ont abouti à la constitution d’un gouvernement multiracial.

Promotion des droits de la femme

L’un des objectifs à long terme de l’ONU est d’améliorer la condition de la femme et de donner à celle-ci les moyens de mieux maîtriser son destin. Elle a organisé la première Conférence mondiale sur la femme de l’histoire (Mexico, 1975) puis deux autres conférences qui se sont tenues pendant la Décennie internationale de la femme (1976-1985) et, enfin, la Conférence de Beijing; ces grandes assemblées ont permis de définir des mesures prioritaires en faveur de la promotion des droits de la femme et de l’égalité des sexes. La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, de 1979, qui a été ratifiée par 187 pays, a favorisé la promotion des droits de la femme dans le monde entier.

Promotion d’un travail décent

L’ Organisation internationale du Travail (OIT) a fixé des normes et des principes fondamentaux concernant les droits au travail, tels que la liberté d’association et le droit de négocier collectivement, l’élimination du travail forcé, l’abolition du travail des enfants et l’élimination de la discrimination sur le lieu du travail. La promotion de l’emploi, la protection sociale universelle et le dialogue social entre les organisations d’employeurs et de travailleurs et les gouvernements constituent l’essentiel des activités de l’OIT.

Promotion de la liberté de la presse et de la liberté d’expression

Pour que le public puisse bénéficier partout d’une information libre et pluriculturelle, l’UNESCO soutient le développement et l’indépendance des médias, notamment des journaux et des radiodiffuseurs. Elle dénonce les atteintes les plus graves à la liberté de la presse, à savoir l’emprisonnement et l’assassinat de journalistes.

Promotion des droits des handicapés

L’ONU est à l’avant-garde de la lutte pour l’égalité pleine et entière des handicapés et la promotion de leur participation à la vie sociale, économique et politique. Elle a démontré que les handicapés sont une richesse pour la société, et négocié le premier traité axé sur la protection et la promotion de leurs droits et de leur dignité : la Convention internationale globale et intégrée pour la protection et la promotion des droits et de la dignité des personnes handicapées de 2006, qui a été ratifiée par 132 pays et est entrée en vigueur en 2008.

Amélioration de la situation des peuples autochtones

Une mère en costume traditionel et son enfant

Photo : L. Delgado Hurtado

L’ONU a braqué les projecteurs sur les injustices infligées aux peuples autochtones (entre 370 et 500 millions de personnes vivant dans 90 pays), qui sont parmi les groupes humains les plus défavorisés et les plus vulnérables au monde. Créée en 2000, l’Instance permanente sur les questions autochtones (UNFPII), qui compte 16 membres, s’attache à améliorer le sort des peuples autochtones partout dans le monde, par le développement, la culture, la protection des droits de l’homme et de l’environnement, l’éducation et la santé.