Haut de page
ONUBienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde!

 

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Promotion du développement

L’ONU s’est attachée à améliorer les conditions de vie, les compétences et le potentiel humains partout dans le monde. Depuis 2000, son action est guidée par les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Pratiquement tous les financements destinés à l’aide au développement proviennent de contributions versées par les États Membres. Ainsi, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), qui est présent dans 145 pays, appuie des projets visant à combattre la pauvreté, promouvoir la bonne gouvernance, réagir aux crises et protéger l’environnement. Quant au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), il est présent dans plus de 150 pays, où il contribue à la protection de l’enfance, aux campagnes de vaccination, à la lutte contre le VIH/sida et à l’éducation des filles. La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) aide les pays en développement à tirer le meilleur parti des possibilités commerciales qui se présentent à eux. La Banque mondiale, qui accorde aux pays en développement des prêts et des subsides, a soutenu plus de 11 000 projets de développement dans plus de 100 pays depuis 1947.

Lutte contre la pauvreté rurale dans les pays en développement

Un garçon portant du pain

Photo ONU / R. Chalasani

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) EN offre des dons ou des prêts à faible intérêt aux populations rurales très pauvres. Depuis 1978, le FIDA a investi plus de 14 milliards de dollars, aidant ainsi plus de 410 millions d’hommes et de femmes à cultiver et à vendre plus de nourriture, à accroître leurs revenus et à assurer la subsistance de leur famille. Aujourd’hui, le FIDA est présent dans 97 pays où il soutient plus de 250 programmes et projets.

L’aide aux réfugiés de Palestine

Soutenu par la volonté de la communauté internationale d’instaurer une paix durable entre Israéliens et Palestiniens, l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) [EN] a répondu aux besoins essentiels de quatre générations de réfugiés palestiniens en matière de santé, d’éducation, de services sociaux, de microfinancement et d’aide humanitaire. Aujourd’hui, au Moyen-Orient, plus de 4,4 millions de réfugiés sont inscrits auprès de l’Office.

Développement de l’Afrique

Les intérêts de l’Afrique demeurent au premier plan des priorités de l’ONU. En 2001, les chefs d’État africains ont adopté un plan pour le continent, qu’ils ont appelé le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). L’Assemblée générale a décidé en 2002 que le NEPAD serait le cadre principal d’acheminement de l’aide internationale vers ce continent, qui en reçoit 45 %, soit la part la plus importante des budgets du système des Nations Unies alloués au développement. Tous les organismes des Nations Unies ont des programmes particuliers en faveur de l’Afrique.

Amélioration de la condition de la femme

Jeunes femmes

Photo ONU / K. Chung

L’ONU contribue à améliorer la condition de la femme.
Une nouvelle entité, ONU-Femmes, encourage la promotion de l'égalité des sexes, crée de nouvelles opportunités et s'attaque à la discrimination. Une de ses branches, finance des projets dans plus de 100 pays, visant à éliminer la violence faite aux femmes, à faire reculer le VIH/sida, à aider les femmes à participer à la vie politique et à protéger leur sécurité économique  –  en améliorant, par exemple, leur accès au travail et leurs droits fonciers et autres droits de succession. L’Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme (INSTRAW) fait également partie de ONU-Femmes et contribue à améliorer la qualité de vie de la femme et à promouvoir ses droits par la recherche, la formation et le renforcement des capacités dans les domaines de la sécurité, des migrations et de la gouvernance. Toutes les institutions des Nations Unies sont tenues d’intégrer l’amélioration de la condition de la femme dans leur action.

Création d’un cadre propice à l’activité économique

L’ONU a soutenu l’activité économique, en négociant des normes techniques universellement acceptées dans des domaines aussi divers que la statistique, le droit commercial, les régimes douaniers, la propriété intellectuelle, l’aviation, les transports et les télécommunications, et en réduisant les coûts des transactions. Elle a créé des bases propices aux investissements dans les pays en développement en favorisant la stabilité politique et la bonne gouvernance, en luttant contre la corruption, et en encourageant l’adoption de politiques économiques avisées et de cadres juridiques favorables à l’entreprise.

Appui à l’industrie dans les pays en développement

Par le biais de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) EN , l’ONU a servi d’intermédiaire à la coopération industrielle Nord-Sud et Sud-Sud en encourageant l’esprit d’entreprise, les investissements, les transferts de technologie et un développement industriel rentable et durable. Elle a aidé les pays à faire face au choc de la mondialisation et à atténuer la pauvreté.

Lutte contre la faim

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dirige l’action internationale menée pour libérer le monde de la faim. Présente dans les pays développés comme dans les pays en développement, la FAO est une instance neutre où tous les pays négocient sur un pied d’égalité les politiques à suivre et les accords à conclure. Elle aide les pays en développement à moderniser et améliorer leur secteur agricole ainsi que leurs pratiques sylvicoles et halieutiques et à assurer une bonne alimentation à tous.

Amélioration des relations commerciales mondiales

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) aide les pays en développement à négocier des accords commerciaux et à obtenir un traitement préférentiel pour leurs exportations. Ainsi, des accords internationaux sur les produits de base ont été conclus afin de garantir des prix équitables pour les pays en développement, que la CNUCED a aidés à améliorer et à diversifier leur production et leur infrastructure commerciale, et à s’intégrer dans l’économie mondiale.

Commerce mondial

Photo : Macduff Everton/The Image Bank

Promotion de réformes économiques

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) aident un grand nombre de pays à améliorer leur politique économique, notamment en leur apportant une aide financière ponctuelle leur permettant de rééquilibrer la balance des paiements et en assurant la formation de responsables des finances publiques.

Amélioration des transports aériens et maritimes

Les organismes des Nations Unies ont défini des normes de sécurité pour les transports aériens et maritimes. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a contribué à faire de l’avion le mode de transport le plus sûr. En 1947, les accidents d’avion avaient fait 590 victimes, sur un total de 21 millions de voyageurs aériens; en 2012, le nombre des victimes était de 372, sur un total de 2,9 milliards de voyageurs. De même, l’Organisation maritime internationale (OMI) EN a contribué à rendre les transports maritimes plus sûrs et les mers plus propres. Le nombre des naufrages a diminué, de même que le nombre des décès; les cas de pollution sont en baisse, notamment la pollution par le pétrole, et la pollution de l’air et la pollution par les eaux usées sont mieux contrôlées – et ce, alors même que le volume des marchandises transportées par mer ne cesse d’augmenter.

Mobilisation universelle en faveur des enfants

De l’Afghanistan au Liban et du Soudan à l’ex-Yougoslavie, l’UNICEF a milité en faveur de l’institution de « jours de tranquillité » et de l’ouverture de « couloirs de paix » afin de pouvoir acheminer les vaccins et les secours dont les enfants pris dans des conflits armés ont le plus grand besoin. La Convention relative aux droits de l’enfant a été transposée dans le droit interne de 193 pays. À la suite de la session extraordinaire de l’ONU consacrée aux enfants en 2002, 190 gouvernements se sont fixé des objectifs assortis de délais dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la protection contre les sévices, l’exploitation et la violence, et de la lutte contre le VIH/sida.

Amélioration de la situation du logement et de l’urbanisme

Les villes abritent aujourd’hui la moitié de l’humanité. Concentrant une grande partie de la production et de la consommation, elles sont des creusets de prospérité et des laboratoires d’innovation sociale et économique. Mais elles sont également des lieux de maladie, de criminalité, de pollution et de pauvreté. Dans les pays en développement, les habitants des bidonvilles constituent plus de 50 % de la population urbaine; pour la plupart, ils ont un logement des plus précaires, sans eau courante ni égouts. Le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-HABITAT) EN dirige à peu près 100 projets et programmes techniques dans une soixantaine de pays; avec les autorités nationales, les pouvoirs locaux et les organisations non gouvernementales, il cherche des solutions novatrices, comme le fait d’assurer la sécurité de jouissance aux habitants pauvres des milieux urbains, ce qui favorise en retour les investissements dans les logements et les services sociaux de base.

Amélioration des services postaux

L’Union postale universelle (UPU) facilite les échanges postaux internationaux, favorisant la communication sociale, culturelle et commerciale entre particuliers et entreprises grâce à sa gamme de produits et services postaux modernes. Quelque 670 000 bureaux de poste forment le plus grand réseau physique de distribution de lettres et de colis et de transfert d’argent au monde. L’Internet et les nouvelles technologies ont ouvert de nouveaux débouchés aux services postaux, notamment dans les domaines du commerce électronique, des marchandises commandées en ligne ne pouvant être expédiées électroniquement. Assurant le lien indispensable entre les opérations physiques, numériques et financières, la poste est un partenaire clef du développement partout dans le monde.

Amélioration des télécommunications mondiales

L’Union internationale des télécommunications (UIT), qui rassemble des représentants des gouvernements et du secteur, a pour objectif de développer et de coordonner le fonctionnement des réseaux et des services mondiaux de télécommunications. Elle a coordonné l’utilisation commune du spectre radiophonique, promu la coopération internationale en assignant des orbites satellites, œuvré à améliorer l’infrastructure des télécommunications dans le monde en développement et négocié des normes mondiales qui assurent l’interconnexion parfaite d’un vaste éventail de systèmes de communications. Du service Internet à large bande aux dernières technologies sans fil, de la navigation aéronautique et maritime à la radioastronomie et à la météorologie par satellite, des services de téléphone et de télécopie à la diffusion télévisée et aux réseaux de la prochaine génération, l’UIT continue d’œuvrer pour connecter le monde. Ses activités ont aidé le secteur des télécommunications à devenir une industrie mondiale qui représente 1,5 trillions de dollars.